Un verger au parc Saint-Romain

Le 24 mars 2022

Les aménagements du parc Saint-Romain se poursuivent avec la création d’un verger à vocation pédagogique. Explications.

Ce 23 mars, les derniers arbres -deux cerisiers Burlat- du nouveau verger du Parc Saint-Romain ont été plantés en présence de Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans-sur-Isère et conseillère régionale, de Nathalie Brosse, adjointe déléguée aux Grands projets, mais également du conseil municipal des jeunes, ainsi que des représentants des deux mécènes de l’opération : Vincent Delozière, directeur général de Refresco France et Gilles Alessandroni, directeur de L’entrepôt du bricolage.

 

Le choix des essences

Le conseil municipal des jeunes a eu une part active dans ce projet et a été associé, en amont, au choix des essences. Le service des Espaces verts leur a présenté une large palette, répondant à des critères bien définis. Les jeunes conseillers sont ainsi allés de découverte en découverte. Il fallait que les essences soient :

  • diversifiées et de préférence locales
  • adaptées à la nature du sol  
  • conviennent à la culture en terrasses (situées, ici, plein Sud)
  • permettent de réaliser des strates (arbres et arbustifs),
  • nécessitent le moins possible de traitement
  • attirent le moins possibles de nuisibles et d’insectes de type guêpes.

A noter : Une analyse de sol, été réalisée au préalable pour adapter le choix des essences.

 

Ont donc été plantés 21 arbres fruitiers ainsi que des arbustes et des grimpantes dont certains restent encore à planter, soit :
2 cognassiers de Chine, 3 cerisiers Burlat, 2 néfliers du Japon, 3 pruniers myrobolan, 2 noisetiers Longue, 3 pommiers, 2 poiriers, Framboisier, Groseiller à fruits, Murier sans épine, Cassis, Fraises de bois et Kiwaï.

 

Un verger à vocation pédagogique

Il s’agit d’une démarche avec un réel but pédagogique. Cet espace permettra, en effet, aux enfants, comme aux adultes, de découvrir diverses variétés d’arbres et de fruits. Le but est, par ailleurs, de commencer à intégrer ce type d’arbres dans la ville, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
Le budget est de 2 500 € pour l’acquisition des arbres et arbustes. A cela s’ajoute bien sûr la mise en oeuvre des Travaux.  Cette opération a ceci d’originale qu’elle a bénéficié du soutien de deux mécènes : Refresco et L’Entrepôt du Bricolage. C’est la première fois, en effet, que des mécènes participent à la végétalisation d’un espace.

Pour mémoire, la renaturation du parc Saint-Romain fait partie de la phase 1 du projet « Vallée de la Savasse ».

+ d'infos sur le projet Retour en image