Expression politique

-

LISTE DE LA MAJORITÉ MUNICIPALE « ROMANS ! »

Faire ce que l’on a promis, c’est si rare en politique...

Le 28 juin 2020, au terme d’une longue campagne interrompue par la crise sanitaire, notre liste l’emportait largement.  Moins d’un an plus tard, le 27 juin, les Romanais accordaient  leur confiance à la liste conduite par Laurent Wauquiez aux élections régionales, sur laquelle figurait notre maire. Dans le même temps, les Romanais faisaient basculer le canton de Romans à droite, à la faveur du binôme constituépar le maire de Clérieux, Fabrice Larue, et notre collègue Linda Hajjari. En 2020, comme en 2021, ces listes et ces candidats ont été élus parce qu’ils avaient en eux des valeurs, parce qu’ils incarnaient un territoire maisaussi parce qu’ils portaient un projet qu’ils entendent évidemment mettre en œuvre. S’agissant de notre action municipale, nous invitons chacune et chacun de ceux qui n’ont que critiques et vociférations à la bouche, à reprendreles grandes lignes de notre programme. Ils y découvriront : • « le projet de la Vallée de la Savasse », • « l’Aménagement paysager de la trame verteet bleue, avec espaces ludiques, sportifs » sur le chemin des bœufs, • « Du rond-point Paul Deval au rond-point de l’Europe, l’aménagement descours Pierre Didier et Jean Jaurès, avec espaces dédiés aux promeneurs, végétalisation urbaine et parking sous-terrain », • « la construction d’unemaison médicale pluridisciplinaire en centre-ville », • « la restructuration du musée de la chaussure et de l’espace visitation », • la « création d’unebrigade verte pour lutter contre l’incivisme environnemental », etc... Bon nombre de ces projets sont en cours et nous sommes au travail pourcontinuer  sur  cette  voie.  Nous  ne  pouvons  cependant  nous  empêcher  de  nous  étonner  de  voir  le  spectacle  de  certains  de  nos  opposantss’offusquer que nous fassions simplement ce que nous avons promis aux Romanais qui nous ont élus démocratiquement.Il y a aussi ce qui n’était pas prévu et que la crise sanitaire nous a imposé. Ainsi, le centre de vaccination pour lequel nous nous sommes battus,continue de tourner à plein régime. La 85 000e injection de vaccin vient d’y être faite et nous devrions passer le cap symbolique des 100 000 dansle courant du mois d’octobre. Voilà pour le concret, voilà pour le respect de nos engagements et voilà pour l’action.S’agissant de la critique systématique, des postures stériles et de l’inaction, c’est ci-dessous que cela se passe.Excellente rentrée à toutes et à tous. Les élus de la majorité « Romans ! »

 

LISTE DE L’OPPOSITION MUNICIPALE « PASSIONNÉMENT ROMANS »

Notre ville fait parler d’elle !

Nous pourrions souhaiter que ce soit en sa faveur mais c’est loin d’être le cas. Ces dernières semaines, c’est l’indignation des associations d’ancienscombattants,  face  à  l’annonce  par  la  mairie  et  sans  concertation  de  la  fermeture  du  musée  de  la  Résistance,  que  les  médias  ont  relayée.  En  juillet,l’annulation par le préfet de la Foire du Dauphiné pour raison de sécurité du site, suite à la non anticipation de son déménagement par la ville, faisaitla  Une  des  journaux.  En  Juin  dernier,  c’était  la  mobilisation  des  riverains  et  romanais  en  faveur  d’un  projet  plus  cohérent  et  plus  respectueux  de l’environnement  pour  l’aménagement  des  berges  de  l’Isère.  Autant  de  situations  qui  illustrent  le  manque  d’écoute  en  conseil  municipal,  et  deconcertation  entre  la  municipalité  et  les  habitants,  qui  n’ont  d’autres  moyens  pour  se  faire  entendre  que  de  mobiliser  l’opinion  publique  par  despétitions  et  des  manifestations.  Nous  regrettons  les  comportements  parfois  irrespectueux  que  suscitent  ces  évènements  mais  nous  comprenonsl’exaspération de nos concitoyens face à une municipalité qui décide seule et de façon arbitraire. Romans mérite mieux, tant pour  sa  notoriété  quepour ses habitants. Le développement de notre ville a besoin de mobiliser toutes les initiatives dans un esprit constructif et coopératif. À chaque conseil municipal  nous  demandons  plus  de  démocratie  locale  et  appelons  de  nos  vœux  un  dialogue  et  une  consultation  régulière  des  acteurs  sociaux,économiques, des représentants associatifs, et plus généralement de tous les romanais(es) qui souhaitent contribuer au dynamisme de notre ville.   C’est non seulement donner une meilleure image de Romans, mais surtout lui assurer un meilleur avenir au bénéfice de tous ses habitants.

 

GROUPE DE L’OPPOSITION MUNICIPALE « ROMANS EN COMMUN»

Notre engagement pour l’éducation

Septembre sonne le départ pour une nouvelle année scolaire que nous souhaitons plus sereine. Pour nous, l’éducation républicaine reste le socle d’unesociété fraternelle et égalitaire, de connaissances et de développements qui forme les citoyens éclairés de demain. Pour cela l’école nécessite d’avoirun personnel qualifié, en nombre suffisant et reconnu avec un budget adapté. Cela nécessite aussi une collaboration avec les parents notamment ceuxen difficulté via le dispositif de réussite éducative qui mérite d’être renforcé afin de réduire les inégalités toujours criantes. Cela suppose une éducationau goût et une restauration de qualité en adéquation avec notre environnement en lien avec une consommation locale et une agriculture raisonnée.C'est la raison pour laquelle nous formons le souhait que la majorité entende ces nécessités et y répondent. Bonne rentrée à tous.Isabelle PAGANI, Yasmina BOYADJIAN, Valentin ROBERT - contact@romansencommun.fr