Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Expression politique

-

Tribune Majorité Municipale

Pour l’équité du débat démocratique, et jusqu’aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020, le groupe de la majorité a décidé de suspendre sa tribune dans Romans mag.

Tribune - Latifa Chay
Ce fut un honneur de vous représenter
Mon engament auprès de vous se poursuit sous d’autres formes.
Au plaisir de vous retrouver.
Latifa CHAY

Tribune - Denis Donger
De l’équité à l’étiquette…..
Mme le Maire a décidé de suspendre son édito de Mars et la tribune de la majorité ! Ce respect de «l’équité» est admirable ! Qui est dupe de la manoeuvre?! Quand l’ensemble de la revue, mis à part les tribunes est un plaidoyer pour l’ensemble de son oeuvre ! Sans parler des avantages d'être en fonction ! Drôle de vision de l’équité ! Nous retrouvons au niveau national cette impression, désagréable, d’être pris pour des idiots, des moins que rien. Les ressemblances de comportement en disent plus que des soutiens officiels ! D’où cette exaspération croissante de nombre de citoyen-ne-s. Marteler des contre –vérités n’en font pas des vérités. Les parlementaires de gauche qui combattent à l’assemblée nationale les pires casses sociales de notre pays, en savent quelque chose. Quand certains candidat-e-s aux municipales n’osent même pas dire qu’ils ont le soutien du parti majoritaire, j’invite à décrypter ce qui se cache derrière les sans-étiquettes ! Les élections municipales sont aussi la composition des communautés d’agglo et ses immenses pouvoirs. Des choix décisifs sur des questions prioritaires y seront pris. Alors que plus de 1000 scientifiques appellent à la désobéissance civile contre ces pouvoirs politiques, économiques qui nous conduisent vers des catastrophes environnementales, pensez à l’heure de faire votre choix, à l’avenir que vous donnerez à vos enfants, petits-enfants. La plus grande des insécurités naît aujourd’hui de cette peur d’un avenir où les bases même du vivant sont menacées, alors que la cohésion sociale, la coopération, l’entraide sont disqualifiées par ceux qui gouvernent actuellement. Au-delà des conflits d’égos et de «boutiques», ayons le sens des responsabilités, en votant en conscience, pour le bien commun !
Denis Donger Ecologiste insoumis
ddonger.romansgmail.com