Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Expression politique

-

Tribune Majorité Municipale

Chères Romanaises, chers RomanaisNous laissons derrière nous une année 2017 riche à plusieurs égards et nous sommes fiers des nombreux accomplissements qui l’ont ponctuée.
À l’aube d’un nouveau cycle, nous gardons à l’esprit les valeurs pour lesquelles vous nous avez offert votre confiance : travail, abnégation, intégrité et dévouement. Ces dernières, avec votre soutien, dessinent jour après jour le
« Romans gagnant » dont nous n’osions même pas rêver il y a quelques années.
De son côté, la minorité municipale s’attache à commencer l’année comme elle a fini la précédente : dans le registre tragi-comique qu’elle affectionne tant. En effet, la fronde est en marche dans ses rangs et celle-ci se délite peu à peu. Parmi ses bonnes résolutions, aucune trace de la moindre volonté d’assumer un rôle d’acteur constructif dans le débat public.
Loin des slows de la Saint-Sylvestre, c’est à une valse des étiquettes que s’adonne l’opposition depuis quelques mois. 3 groupes politiques dans
l’hémicycle en 2014, quatre en 2017, cinq en fin d’année dernière et six pour débuter 2018 : où s’arrêtera cette ridicule partie de chaises musicales ?
Quoi qu’il en soit, l’émiettement de la minorité nous force à poser la question : assiste-t-on à une recomposition ou bien à une décomposition de cette dernière ?
Face au naufrage d’une partie de l’opposition, coulée par les courants de l’opportunisme, sachez toutefois que la majorité tient la barre et maintient le cap dans le sens du bien commun, avec rigueur et ténacité.
Toute l’équipe de « Romans Gagnant » vous adresse ses meilleurs voeux de santé, de bonheur et d’épanouissement pour cette nouvelle année.

 

Tribune Romans plus fort
Allô Mme le maire, écoutez-nous !
Les politiques menées par la majorité doivent trouver intérêt pour l'ensemble des romanais. L''opposition en portant son vote sur les délibérations sait parfaitement reconnaître les actions justes et pertinentes à celles inappropriées. Comme il est aussi de notre responsabilité de dénoncer, combattre, s'opposer aux décisions étudiées par «le petit bout de la lorgnette», contre productives voire destructives pour Romans. Notre ville doit se gérer avant tout comme une cité qui se développe et se propulse dans l'avenir en lien avec les évolutions économiques, culturelles et sociétales. Le schéma directeur de stationnement mis en application dès 2018 est l’illustration de cette vision
restrictive portée par la majorité. Un choix politique incohérent qui méritent que les élus se penchent sérieusement sur ses conséquences et revoient leur
copie. Notre pétition mise en ligne sur note compte facebook pour obtenir un moratoire à six mois a recueilli 1 800 signatures. Malgré cela la demande,
proposée par l'opposition a été confrontée à une fin de non-recevoir par Mme le Maire. Pourtant, cette décision de supprimer de nombreuses places de
parkings tout en augmentant celles payantes, sans autres alternatives aura inévitablement des conséquences néfastes pour la vitalité du centreville.
Nous avons émis des propositions comme la création de parkings de reports sur les tènements dits «Dolet» et «Duchesne», la valorisation des existants, «Delay», «Voltaire» pouvant à eux tous accueillir quelques centaines de places. D'autres, comme développer les transports en commun, les navettes gratuites, créer des zones de stationnement «minute» devant nos commerces ou
permettre la gratuité ponctuelle du stationnement. Force est de constater que l'opposition n'a pas été entendue, c'est dommage. Pour cette nouvelle année 2018 nous vous souhaitons pour vous et vos proches, une année de bonheur, de santé et de paix.

 

Tribune Romans bleu marine
Réactivité, santé, travail et réussite !
2017, année d’élections majeures pour le pays, avait suscité un immense espoir de profond changement pour la France. Pourtant, l’année qui vient de s’écouler
n’aura malheureusement pas permis le renouveau que des millions de français espéraient. En effet, à cause d’une campagne politico-médiatique agressive envers la candidate des patriotes, et des erreurs de campagnes tactiques et stratégiques de sa formation, ainsi que d’un manque de lucidité et de détermination d’une trop grande partie de nos concitoyens, cette grande et belle perspective de réussite nationale ne s’est pas concrétisée. Heureusement, cette échéance magistrale a quand même permis la qualification au second tour et surtout aura révélé, par le score sans précédent obtenu, que tout était possible dans un avenir proche. 2018, à Romans comme ailleurs, doit être une année de prise de conscience et de réaction de terrain pour ne plus subir passivement les évènements d’une politique libérale débridée qui s’attaque
régulièrement aux libertés individuelles. En effet, cette façon d’agir, trop souvent injuste, continue de s’appliquer sous l’impulsion gouvernementale, plus véloce encore, de la « Macrhollandie » et de ses représentants de tous bords, y compris locaux, qui persistent à affaiblir des millions de français. Sur l’agglo romanaise aussi cela devrait se traduire chez nos administrés par des
attitudes réactives contestataires vis-à-vis des incohérences de l’équipe en place ; en particulier, par exemple, par un soutien marqué au commerce et à l’artisanat local qui sont régulièrement mis en péril. Cela s’illustre notamment par l’encombrement et la paralysie organisée de la circulation, la restriction des
parkings aux endroits stratégiques ainsi que dans bien d’autres domaines en relation avec les libertés et la sécurité de tous. Avec cette réactivité salutaire, 2018 pourra être un bon cru. Dans l’attente, notre groupe tient à présenter à l’ensemble de nos compatriotes ses meilleurs voeux. Que 2018 apporte santé, bonheur, travail et réussite à chacun d’entre vous et à sa famille.

 

Tribune Groupe Agir pour Romans !
Belle et heureuse année 2018!
Tandis que les premiers jours de 2018 sont passés, le groupe « Agir Pour Romans » vous adresse ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Nous vous souhaitons chaleureusement et sincèrement le meilleur et que les mois qui viennent voient vos aspirations les plus profondes devenir réalité…
Nous formons avec vous des voeux de bonne santé, de réussite et de prospérité. Nous voulons également penser à ceux que la vie a moins aidé, à ceux qui se battent quotidiennement pour survivre et pour continuer à rester dignes malgré les difficultés. À ceux-là nous adressons nos voeux de solidarité et d’entraide. Nous pensons à ceux qui, cette année encore, passeront leur vie à
sauver celle des autres, à ceux qui témoigneront d’un courage et d’une détermination sans faille pour assurer leurs missions. À ceux-là nous
rappelons notre gratitude. Enfin, nous continuerons, cette année encore,
inlassablement, à veiller à ce que les intérêts des Romanais priment sur toutes les décisions qui seront prises. Nous veillerons à ce que Romans conserve son identité et nous nous battrons, à vos côtés, pour que cesse l’acharnement d’une majorité municipale qui jours après jours, décisions après décisions, détruit l’âme de notre ville et complique le quotidien des Romanais. Nous continuerons à proposer des voies alternatives, de bon sens, pour que cesse l’asphyxie méthodique de notre Ville et pour que vive Romans!
Alors, à nouveau, soyez assurés de notre vigilance et de nos meilleurs voeux pour 2018!

 

Tribune Groupe communiste - Jean-Marc Durant
Nouvelle année ne signifie pas forcément nouvelle politique
Tout d’abord, mes meilleurs voeux aux lecteurs et lectrices de Romans Mag et à tous les romanais-ses.
Au-delà, vous voulez savoir de quoi sera faite 2018 à Romans ? Dès le 2 janvier, ce sera l’extension de la zone de stationnement payant. J’ai voté contre en conseil municipal mais cela n’a pas suffi à infléchir le choix de la majorité qui
invoque une demande des commerçants pour améliorer la rotation sur les parkings de la ville afin d’aider le commerce de proximité, notamment celui du centre ancien. Des commerçants interrogés sur cette question répondent le
contraire. Alors ? Je fais partie de ceux qui pensent que la rotation sur les parkings peut être gérée en zone bleue surveillée et qu’il faudrait passer en fonctionnement zone bleue au moins 2 jours par semaine… dans un premier
temps. D’autant que même l’argument budgétaire ne tient pas ; le budget du stationnement payant ayant du mal à s’équilibrer. Seul quelques grandes entreprises percevant les redevances pour leurs horodateurs y gagneraient donc ?
Mais 2018 c’est aussi un nouveau budget. Et la situation ne va pas en s’arrangeant ! Baisse du budget de fonctionnement, suppression d’emplois
publics sont au menu. J’ai vote contre ce budget. Car dans les faits ce sont des services en moins pour les populations, ou des coûts de prestations locales en augmentation ou de nouvelles coupes dans les subventions aux associations.
Il y a sans doute mieux à faire en des temps de plus en plus difficiles pour de
nombreuses familles. Il y a sans doute autre chose à faire pour relancer l’activité sur la localité comme dans tout le pays, notamment avec le rôle central que pourrait tenir une politique de développement des services publics.

 

Tribune Groupe La république en marche - Latifa Chay
Constructifs et attentifs
L’année 2017 a été marquée par l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République. En quelques mois, de nombreuses réformes ont été conduites, sur la fiscalité, le code du travail, ou encore la moralisation de la vie publique. La dynamique engagée vise à transformer notre pays et améliorer les conditions de vie de nos concitoyens. Cette ambition passe par des mesures concrètes telles que la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages français, remboursée à l’euro près pour les collectivités.
Elle se traduit également par le plan de revitalisation des centres villes à hauteur de 5 milliards d’euros annoncé par le Premier Ministre et qui semble plus que jamais nécessaire pour l’attractivité de Romans. À Romans, lors du
dernier vote du budget primitif, les différents avis se sont fait connaitre. Comme depuis toujours, j’ai exprimé le mien. J’ai affirmé mes désaccords
face à la majorité, notamment concernant l’absence chronique de concertation avec les romanaises et les romanais. Et en même temps, j’ai voté les délibérations qui me semblaient conformes à l’intérêt général, comme dans le
champ de la culture. C’est la volonté de réunir des citoyens qui souhaitent travailler ensemble, de confronter les points de vue, de trouver des compromis et d’agir avec bienveillance qui a permis à La République en Marche de renouveler le paysage politique français. Dans le département de la Drôme, cela se traduit notamment par une mobilisation au quotidien de femmes et
d’hommes qui veulent faire de la politique autrement et ne sont pas sur des positionnements claniques et politiciens.
En ce début d’année, je vous adresse mes voeux de bonheur et de prospérité pour 2018. Puisse-telle être fraternelle et d’avantage tournée vers la
paix.