Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Quartier Est

Le quartier Est, comme le centre historique, bénéficiera dans les cinq années à venir d’un grand programme d’investissement dans le cadre du NPNRU (Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain). Un projet urbain a été conçu pour le quartier Est à horizon 2030 pour que les actions programmées dans les cinq ans s’inscrivent dans un projet de long terme. La Ville de Romans s’est appuyée sur l’expertise de l’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise.

Le quartier Est désigne un grand secteur de Romans regroupant des parties habitées (La Monnaie, la Cité Nadi, lotissements au nord de l’avenue Alfred de Musset), un secteur d’activités tertiaires (Rochegude) et le collège Lapassat. 

Ce quartier a de nombreux atouts : bonne accessibilité, belles perspectives paysagères, bon niveau d’équipements, proximité des emplois, vie sociale. Il accueille des activités et des équipements à fort rayonnement : SFAM, Archer, collège Lapassat, ludothèque et médiathèque. 

Le quartier de la Monnaie, grand ensemble édifié de la fin des années 50 à la fin des années 60, l’a longtemps singularisé. Le renouvellement urbain engagé dès les années 80 a embelli le quartier et amélioré les conditions de vie. Pour autant, encore aujourd’hui celui-ci souffre d’une mauvaise image et quelques dysfonctionnements urbains persistants, de sorte que de nombreux logements sociaux sont vacants et que les tentatives d’y construire des programmes d’habitat privé n’ont pas abouti, laissant de grands espaces en friche.  

La municipalité a pour projet de valoriser ce quartier en s’appuyant sur ses atouts. 

5 axes stratégiques ont été définis :

1/ améliorer l’image du quartier depuis ses franges et accueillir de nouvelles activités : L’élargissement de la rue Ninon Vallin, la poursuite du mail paysager de l’avenue du Maquis, la démolition d’immeubles vétustes (les Glycines, la tour Balzac), la suppression du passage sous l’Hermès suppriment des freins à entrer dans le quartier. Le long de la rocade, des entreprises tertiaires pourront continuer à s’implanter et profiter de la visibilité que celle-ci apporte. Les liens existants entre les entreprises et les acteurs du quartier seront renforcés au bénéfice de tous. 

2/ améliorer les connexions au centre-ville et à la zone d’activités des Allobroges : une piste cyclable sera aménagée le long de l’avenue du maquis et la sécurité des traversées du giratoire n°2 sera améliorée. Des études sont engagées pour pouvoir à long terme redessiner en profondeur le carrefour rocade/maquis/Allobroges.

3/ polariser et valoriser le commerce et les équipements : les commerces ont vocation à s’installer en limite du quartier pour bénéficier des flux de passage. La démolition des Zinnias et des Hortensias permettent de réaménager la place Berlioz et de mettre en valeur la médiathèque, la ludothèque et la maison citoyenne. La nouvelle place Berlioz accueillera le marché deux fois par semaine et les autres jours du stationnement. L’accès aux écoles J. Verne et P. Langevin est rendu plus lisible. La crèche, le centre de loisirs et la caisse des écoles disposent de locaux adaptés. 

4/ poursuivre l’amélioration de l’habitat existant : l’amélioration de l’isolation thermique des logements sera poursuivie, des interventions sont prévues sur des résidences pour leur donner une nouvelle adresse, mieux gérer le stationnement, mieux matérialiser la limite entre domaine public et l’espace privatif (haies, clôtures, portillons…). De nouveaux espaces de jeux seront créés pour les enfants et les adolescents. Le parc des Ifs sera agrandi et rendu plus visible. Parallèlement à ces investissements, un travail sur l’entretien des espaces collectifs et sur les services publics associe VRH, VRD, les services de la Ville, l’Agglomération et le conseil citoyen.

5/ proposer un nouvel habitat à taille humaine : dans les quinze ans à venir, une centaine de logements sera reconstruite sous forme de petits immeubles collectifs de 3 étages maximum ou de logements intermédiaires, principalement destinés à des ménages en accession à la propriété. 


Pour que ce projet urbain se concrétise, la Ville mise sur plusieurs leviers :

  • Lutter contre les trafics en tout genre et les occupations illégales du domaine public, ce à quoi contribuent aussi le réaménagement de l’espace public, la démolition de bâtiments anciens et le désenclavement du quartier.
  • Accentuer la présence de la Police Municipale, tout en continuant le déploiement de la vidéoprotection sur le quartier. 
  • Renforcer les dispositifs de prévention de la délinquance, notamment par la réinsertion par le travail et le sport.  
  • Soutenir les initiatives locales, au travers notamment de deux agents de proximité et des actions du contrat de ville
  • Procéder à des aménagements temporaires sur les terrains inoccupés pour améliorer l’image du quartier et répondre à des besoins ciblés. 
  • Accompagner le projet de la SFAM qui concourt à modifier l’image du quartier, tout en offrant des emplois aux habitants.

D’octobre 2017 à avril 2018, une concertation sur les objectifs et le programme se déroule avec le conseil citoyen de la Monnaie, les acteurs associatifs et institutionnels du quartier, les habitants.

Plan guide projet urbain quartier est 2030

Contact Quartier Est