Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Le kiosque à musique

Le kiosque à musique, édifié en 1888 sur la place Jules Nadi, demeure un témoignage de la Belle Epoque, lorsque Romans, ville de garnison, de commerce et d’artisanat, prêtait un soin nouveau aux loisirs et à la musique.

Les années 1880 sont marquées en France par le développement des sociétés musicales et des kiosques qui abritaient leurs représentations. Dans l’optique de la Revanche sur la Prusse de la guerre de 1870, les garnisons sont renforcées. C’est ainsi que les hommes du 75e Régiment d’Infanterie s’installent en 1888-89 dans la caserne Bon (aujourd’hui Marque Avenue), tout juste construite. Durant l’été, la musique militaire résonne chaque semaine sous le kiosque.

L’époque est également marquée par la hausse du niveau de vie, permise à Romans par le fort développement de la production et du commerce de la chaussure. En 1886, l’association des Employés et voyageurs de commerce prend l’initiative de lancer une souscription pour la construction du kiosque, qui est également financé par la municipalité. Le petit édifice octogonal est coiffé d’un bulbe en forme de pagode chinoise, très à la mode en cette fin de XIXe siècle, soutenu par huit élégantes colonnes en fer forgé.

Dans les années 1960, très endommagé, le bulbe est retiré et détruit. Avec le temps, les zingueries et le plancher en bois se détériorent, deux colonnes se fendent : le temps est venu de restaurer le kiosque et de lui rendre sa vocation musicale. En 2018, sept mois de travaux lui ont permis de retrouver son lustre d’antan, avec son bulbe restitué. Il pourra ainsi à nouveau accueillir des évènements musicaux tout au long de l’année.