Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Rentrée scolaire : Un bon point pour la Ville

Le 02 septembre 2019

La rentrée scolaire 2019-2020 s’est effectuée, ce lundi, dans les meilleures conditions avec, plus de 1,1 millions de travaux effectués, cet été, par la Ville dans les écoles primaires et une augmentation de la part de bio dans les restaurants scolaires.

Le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, a effectué, ce lundi, sa traditionnelle tournée des écoles, à l’occasion de la rentrée scolaire, en compagnie de l’adjointe déléguée à l’Education, aux Familles et à la Jeunesse Edwige Arnaud. Une tournée qui a débuté par l’école Lucie-et-Raymond-Aubrac.


Plus de 1,1, millions d’euros investis


L’occasion pour les élues d’aller à la rencontre des enseignants et des parents d’élèves et de constater, in situ, les importants travaux réalisés pendant l’été. Car, malgré l’épisode de grêle du 15 juin, qui a endommagé de nombreux bâtiments publics, dont les écoles, aucuns des travaux prévus n’ont été reportés ; c’est même une année record avec 1 123 343 investis, dont 198 000 € pour les seuls travaux d’accessibilité.


Des rénovations en profondeur


Le plus gros chantier (430 000 €), a été celui de la Pierrotte qui entrait dans sa 2e phase avec la réhabilitation, du sol au plafond, de 10 classes mais aussi la création d’un ascenseur et de deux rampes d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Un chantier qui se poursuivra en 2020 avec des travaux de menuiserie. « Nous préférons, en effet, aux pansements, des rénovations en profondeur pour plus de durabilité » indiquait le maire lors d’une visite de chantier.
L’an prochain, ce sera ainsi au tour des écoles Jean-Rostand et des Récollets de bénéficier d’une opération d’envergure .Des premiers de travaux d’aménagement de bureaux et de sanitaires ont d’ores et déjà été réalisés.


Poursuite du dédoublement de classes


En parallèle, les travaux d’aménagement liés au dédoublement des classes de CE1 se sont poursuivis dans les écoles élémentaires des Réseaux d’éducation prioritaire :  Jacquemart, Saint-Just, Langevin et les Arnauds. Au final, 266 élèves de CP et de CE1 vont bénéficier du dédoublement des classes, ce qui représente plus de 10 % des effectifs (2631 élèves cette année, soit 129 de moins que l’an dernier).


Travaux de sécurisation et d’accessibilité


A cela, il faut ajouter d’importantes opérations d’amélioration, de sécurisation et/ou d’accessibilité : 151 609 € ont ainsi été consacrés à l’aménagement des abords  des écoles des Arnauds, de Saint-Just et d’Aubrac  et 57 957 € pour l’aménagement de jeux aux Ors et aux Méannes ou encore pour le remplacement d’arbres à Saint-Just, à la Martinette, à Jules-Nadi, à Pouchelon et à Saint-Exupéry. 


52 % de bio dans les restaurants scolaires


En termes de bio, la Ville est allée au-delà de ses obligations légales. En effet, elle n’a pas attendu 2022 pour augmenter de façon significative la part du bio dans ses restaurants scolaires avec 52 % de produits bio et 42 % de produits locaux. Cette nouvelle offre fait suite à une consultation des familles réalisée fin 2018. Ce passage à 52 % de bio se fait sans augmentation des tarifs qui n’ont d’ailleurs pas augmenté depuis 4 ans. 


Un projet éducatif de territoire enrichi


Enfin, la Ville s’est engagée dans un travail d’enrichissement de son « Projet Educatif De Territoire » en lien avec les partenaires éducatifs du territoire. L’objectif est de déterminer un plan d’actions autour des intérêts de l’enfant pour éviter que chacun agisse dans son coin et sans concertation. Quatre grands axes ont d’ores et déjà été définis et un plan d’actions devrait être arrêté à la fin de l’année scolaire 2019/2020. A suivre…