Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Une journée avec un documentariste

Animations
Une journée avec un documentariste

Par ACCES Université Populaire

Le documentaire entend saisir la vie sur le vif. Depuis une vingtaine d’années il revient en force sur nos écrans de cinéma aux côtés de la fiction sous le nom de documentaire de création. En quoi se distingue-t-il du reportage ? En quoi consiste, concrètement, la démarche d’un documentariste ? Quelles questions se pose-t-il ? Quelle place donne-t-il à sa subjectivité d’auteur ? 
Ces questions, et beaucoup d’autres, nous les poserons à un jeune réalisateur reconnu, Florian Geyer, qui nous présentera trois de ses films et nous parlera de son travail et de ses projets. 
Florian Geyer filme le plus souvent le corps au travail car, dit-il, le corps au travail ne ment pas. Formé à la FEMIS, Florian Geyer fabrique des films depuis 2005 : réalisation de courts-métrages pour "Cut Up" (Arte) ; trois longs-métrages multi-récompensés :
• Soufre (46 minutes, 2006) est le portrait de monsieur Sukarman, mineur et porteur de soufre au Cratère Vert en Indonésie. 
• Garçon boucher (52 minutes, 2013) raconte la métamorphose de Miguel, 17 ans, un fils d’immigré portugais au cours de son apprentissage. 
• Plaquages (52 minutes, 2017) s'intéresse aux coulisses du spectacle sportif dans le rugby professionnel : décodage d'un atelier où l’on prépare, façonne et répare les joueurs. 
Le dernier long métrage de Florian Geyer, intitulé La cure (2019), est consacré au thermalisme. 
 

contact

  • Le 18 janvier 2020

  • 10h00

  • Maison Cluny à Chabeuil