Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Une rentrée scolaire sous le signe du Covid

Le 01 septembre 2020

Le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval a fait le tour des écoles primaires, à l’occasion de la rentrée scolaire, afin de s’assurer que tout se déroulait au mieux en cette période de crise sanitaire. Elle était accompagnée d’Edwige Arnaud, adjointe déléguée à l’Education, à la Famille, à la Jeunesse et à la Prévention.

La Ville avait fait le choix, dès le 11 mai 2020, de rouvrir toutes les écoles et les services associés (cantine, périscolaire). Forte de cette expérience et aguerrie aux protocoles sanitaires, les services étaient donc prêts pour cette nouvelle rentrée. 


Un impact sur les écoles estimé à 100 000 €/an


Des commandes importantes ont été effectuées pour les consommables : essuie-mains, savons, gels hydroalcooliques (sous la responsabilité d’un adulte)… L’impact des protocoles sanitaires sur les écoles a été estimé à 100 000 € (hors dotation de masques), notamment en consommables et renforts d’entretien. 


Quelques exemples de la consommation envisagée sur l’année scolaire :

  • 5 millions de feuilles d’essuie-mains jetables
  • 1100 litres de produits désinfectants
  • 500 litres de savons main.

La Ville veille à disposer d’un stock d’avance. Une logistique importante pour les services ! Bien entendu, tout le personnel communal est doté de masques. Le port du masque est, en effet, obligatoire en présence des enfants.


Restauration scolaire : déjà 6 semaines d’expérience


Côté, restauration scolaire, la Ville avait rouvert l’ensemble de ses restaurants scolaires dès le 25 mai en mode « normal » : ses agents ont donc 6 semaines d’expérience de plus que la plupart des Villes qui étaient restées en repas froids ou fournis par les parents. Elle appliquait déjà, avant le Covid, des plans de maîtrise sanitaires rigoureux puisque la désinfection faisait partie des tâches des agents de restauration, avant et après le service. 


Parmi les règles de bon sens appliquées : 

  • lavage des mains avant et après le repas
  • tables composées des élèves d’une même classe tous les jours
  • sens de circulation
  • tous les sites sont quasiment déjà organisés en 2 services
  • aucune offre alimentaire en vrac : eau, pain…

 

De nouveaux services pour plus de souplesse

 

En outre, lors du déconfinement, la possibilité de modifier son inscription, dans les restaurants scolaires, à J-3, au lieu de J-7 avait été expérimentée, pour plus de souplesse. Cette possibilité est désormais inscrite dans le règlement. Le prestataire de la Ville, Terres de cuisine, va également mettre en service une application qui permettra de télécharger les menus au quotidien et surtout de voir les compositions et la liste des allergènes. Enfin,  rappelons que, depuis la rentrée 2019, la part du Bio dans les restaurants scolaires a été fixée à 52%, ce qui place Romans parmi les Villes les plus volontaristes en la matière.  


Pas de fermeture et une légère baisse des effectifs

 

Du côté de la carte scolaire, on ne note aucune fermeture de classes mais des effectifs en baisse d’environ 3,1 % avec 84 élèves en moins, ce qui porte leur nombre pour cette rentrée à 2551 répartis dans 21 écoles (10 maternelles, 10 élémentaires et un groupe scolaire :

  • 919 en maternelle, dont 502 en Réseau d’Education prioritaire, répartis dans 44 classes; 
  • 1632 en élémentaire dont 688 en Réseau d’Education Prioritaire, répartis dans 83 classes et 3 Ulis (Unités localisées pour l’inclusion scolaire). 

Le nombre moyen d’enfants par classe est également en baisse, notamment du fait des dédoublements : 

  • 20,89 enfants par classe dans les écoles maternelles ; 
  • 19,66 enfants par classe dans les écoles élémentaires (mais 22,48 si l’on prend la moyenne hors du REP).