Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Une rentrée scolaire pleine de nouveautés

Le 01 septembre 2015


Pour cette rentrée scolaire 2015-2016, le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval a souhaité se rendre dans toutes les écoles publiques et privées. A commencer par l'école élémentaire de Lucie et Raymond Aubrac où elle a été accueillie par le directeur Gilles Batens et son équipe. L'occasion de faire le point sur les nouveautés de la rentrée...


Ouverture de trois nouvelles classes


Pour mémoire, la ville a, à sa charge, 23 écoles (12 maternelles et 11 élémentaires) qui accueillent cette année 2966 élèves dont 1795 en élémentaire et 1171 en maternelle.


Le centre ancien a été classé, au mois d'avril dernier, en zone d'éducation prioritaire, tout comme l'était déjà le quartier de la Monnaie. Ce classement impose une diminution du nombre d'élèves par classe. D'où l'ouverture, pour cette rentrée 2015-2016, de 3 classes supplémentaires : deux en élémentaire, à Jacquemart et aux Arnauds ; une en maternelle à Saint-Just... Des ouvertures qui ont nécessité, au préalable, des travaux pour un montant de 90 000 €. « Au total, ce sont 500 000 € qui ont été consacrés aux travaux dans les écoles cet été », rappelait le maire.


Un seul interlocuteur : La Direction Education Famille


Afin de simplifier leurs relations avec la Ville, les écoles n'auront désormais plus qu'un seul interlocuteur : la Direction Education Famille, placée sous la responsabilité de Romain Arnaud. Sa volonté : faire du partenariat avec les écoles une priorité.


Des groupes de travail avec les directeurs


Pour améliorer le dialogue, une réunion a également été organisée, au mois de juin dernier, avec les directeurs d'école. Cette réunion a abouti à la mise en place, en lien avec l'Education Nationale, de trois groupes de travail sur trois thématiques différentes : Le Projet Educatif Territorial (PEDT) pour une meilleure complémentarité entre les temps scolaire et périscolaire ; les dotations scolaires afin de les optimiser ; une charte de partenariats destinée à définir les engagements de chacun. Les Conseils d'école seront aussi mieux préparés pour en faire de véritables lieux d'échanges.


Un comité des usagers


La Ville a créé, au mois d'avril, un comité des usagers : Il s'agit d'un dispositif de concertation permettant d'accompagner les décisions de la municipalité dans le domaine de l'éducation mais aussi de favoriser la prise en compte des avis des parents en la matière. Il est constitué de parents d'élèves qui ont répondu à une enquête de satisfaction. Ce comité s'est déjà réuni à quatre reprises et a notamment travaillé sur les Temps d'Activités Périscolaire (Tap).


Temps d’Activités Périscolaire (TAP) : Plus d’équité


Pour mémoire, la réforme des rythmes scolaires a été imposée aux communes moins de 4 mois avant la rentrée de septembre 2014. La nouvelle équipe municipale a tout mis en œuvre pour que cette réforme s'applique sur le territoire de la commune avec des activités qualitatives. Un questionnaire d'évaluation a été envoyé en fin d'année aux familles : 40 % d'entre elles ont répondu. Résultats : plus de 70 % des enfants et environ 60 % des parents étaient satisfaits. Leurs remarques ont été entendues. Des aménagements vont être faits afin de mieux informer les familles sur les activités proposées et de veiller à plus d'équité entre les enfants qui auront désormais accès à toutes les animations.


Restauration scolaire : la qualité privilégiée


  • Une commission menu 

A l'automne 2014, la Ville a eu un certain nombre de remontées de parents insatisfaits du service de la restauration scolaire. C'est pourquoi elle a décidé fin décembre d'envoyer un questionnaire aux familles dont les résultats ont été communiqués au Comité des Usagers. Là encore, les demandes des parents ont été entendues et vont aboutir, à la rentrée, à la mise en place d'une commission menu et à un changement de prestataire.


  •  Un nouveau prestataire

Le choix d'un nouveau prestataire (Provence plats) a été fait sur la base d'un cahier des charges rédigé en lien avec le Comité des usagers. Malgré un contexte de crise, la Ville a souhaité privilégier la qualité des produits et des animations (5 par an : semaine du goût, Fraîch'attitude...). Parmi les autres critères figuraient également les circuits courts et la saisonnalité des produits.



Quelques chiffres

o 23 écoles
o 2966 élèves inscrits pour la rentrée 2015-2016
o 16 restaurants scolaires
o 1491 inscrits dans les restaurants scolaires au 28 août 2015 (les inscriptions se poursuivent)
o 160 380 repas servis en 2014-2015
o 3,55 €, prix moyen payé par les familles pour un repas
o 11 €, coût réel d'un repas
o 3,5 millions d'euros de budget de fonctionnement et d'investissement pour les écoles
o 500 000 € de travaux réalisés cet été dans les écoles
o 600 €, coût moyen pour la Ville d'un élève en 2014-2015
o 170 agents au service des écoliers (ATSEM, agents d'entretien, agents de restauration, éducateurs sportifs, personnel administratif...)
o 89 452 heures éducatives (temps méridien et garderies du matin et du soir) en 2014-2015
o 65 557 heures de Temps d'Activités Périscolaires en 2014-2015