Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Une rentrée en douceur

Le 01 septembre 2016

En ce début d'année scolaire 2016-2017, le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, accompagnée par l'adjointe à l'Education, Edwige Arnaud, a choisi de faire la tournée de l'ensemble des écoles primaires de la commune.

Une tournée qui a débuté, ce jeudi 1er septembre, par l'école élémentaire de la Pierrotte où l'accueillait son nouveau directeur, Christophe Epalle, au côté de l'inspectrice de l'Education nationale, Magali Allafort-Duverger.

 

691 000 € de travaux dans les écoles

Une visite des écoles primaires, mardi dernier, avait permis aux élus romanais de s'assurer, après quelque 691 000 € euros de travaux réalisés durant l'été, que tout était paré pour accueillir les près de 3000 écoliers qui faisait leur rentrée en ce jeudi. S'adressant aux élèves, le maire déclarait de fait, après les avoir engagés à bien travailler dès le début de l'année : « Vous avez de la chance, vous êtes dans la seule école où la cour a été agrandie. »

Un agrandissement appréciable qui fait suite à la démolition du bâtiment qui servait autrefois de logement aux instituteurs mais qui est loin d'être le plus gros chantier réalisé. Avec, notamment, des travaux de rénovation de façades et d'embellissement à Langevin, de chauffage aux Méannes, de réaménagement aux Ors ou encore pour la remise en service de trois classes à Jules-Verne, consécutive à la fermeture, en juin, de l'école maternelle Ninon-Vallin.


Des effectifs remarquablement stables

« En effet, la principale évolution en matière de carte scolaire concerne la fusion des écoles maternelles Ninon-Vallin et Jules-Verne, précise le directeur Education Famille de la Ville, Romain Arnaud. Les quatre classes de Ninon-Vallin ont été transférées, pour partie, à Jules-Verne qui, après rénovation, s'enrichit de trois classes supplémentaires et ont permis d'éviter une baisse d'effectif à l'école maternelle Saint-Exupéry. »

On notera, par ailleurs, la fermeture d'une classe à l'école élémentaire Jean-Rostand qui perd 12 élèves. Dans l'ensemble, les effectifs sont cependant on ne peut plus stables avec 2969 élèves (contre 2966 en 2015) : 1808 élèves en élémentaire répartis dans 76 classes et 11 écoles, soit une moyenne de 23,32 élèves par classe ; 1166 élèves en maternelle, répartis dans 50 classes et 11 écoles, soit une moyenne de 23,20 élèves par classe.


Une restauration homogénéisée

Côté restauration scolaire, des travaux ont également été réalisés à la Martinette, aux Méannes, à la Pierrotte et à Jacquemart. La plupart (agrandissement, augmentation de la puissance électrique) sont liés à l'installation de fours pour faire réchauffer les plats, puisque les repas ne seront plus, désormais, préparés par la cuisine centrale mais seront livrés froids, comme dans tous les autres restaurants, par le prestataire retenu lors du passage du marché, c'est-à-dire Provence Plats. A cela, il faut ajouter des travaux relatifs à l'acoustique et à l'éclairage, dans un souci d'amélioration du confort des écoliers.

 

L’éducation à Romans, c’est… en chiffres

  • 21 écoles primaires, soit 10 écoles maternelles, 10 écoles élémentaires et un groupe scolaire (Saint-Just qui regroupe maternelle et élémentaire) ;
  • 16 restaurants scolaires, tous desservis, désormais par Provence Plats ;
  • 691 000 € de travaux réalisés durant l'été avec, y compris, des travaux d'accessibilité par rapport à quatre handicaps : moteur, visuel, audio et mental ;
  • 95 167 heures éducatives (temps méridien et garderies du matin et du soir) contre 89 452 en 2014-2015 ;
  • 73 000 heures de Temps d'Activités Périscolaires en 2015-2016 contre 65 557 en 2014-2015 ;
  • 170 agents au service des écoliers (ATSEM, agents d'entretien, agents de restauration, éducateurs sportifs, personnel administratif...).