Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.
  • Accueil
  • Actualites
  • Une nouvelle Charte pour le Conseil des Droits et Devoirs des Familles

Une nouvelle Charte pour le Conseil des Droits et Devoirs des Familles

Le 27 octobre 2014


Une nouvelle Charte de fonctionnement et de confidentialité pour encadrer le Conseil des Droits et Devoirs des Familles a été signée le 17 octobre.

Légende : Didier Lauga (Préfet), Marie-Hélène Thoraval (Maire de Romans), Viviane Henry (Education Nationale) et Pierre Pieniek (Conseil Général) ont signé la Charte le 17 octobre dernier.

 

Le Conseil des Droits et Devoirs des Familles sera relancé en janvier 2015. Au préalable, une Charte de fonctionnement et de confidentialité a été signée le 17 octobre par le Maire de Romans, le Préfet et les représentants du Département et de l'Education nationale. Cette Charte répond à la nécessité de formaliser le fonctionnement partenarial du CDDF et d'assurer le respect de la confidentialité des échanges d'informations. Elle précise le cadre juridique dans lequel s'inscrit le CDDF.

 

 

Prévention de la délinquance

 

Pour mémoire, le CDDF s'inscrit dans le cadre de la stratégie intercommunale de Sécurité et de prévention de la délinquance. Présidé par le maire, le CDDF a pour but de faire de la prévention auprès des familles de jeunes avant que ces derniers ne tombent dans la délinquance lourde. Il permet

  • d'entendre les parents ou les titulaires de l'autorité parentale,
  • de leur rappeler leurs devoirs et obligations liés à l'éducation de leurs enfants et
  • d'examiner avec eux les mesures à prendre afin de les aider dans l'exercice de leur fonction parentale. C'est un ultime espace de dialogue entre les autorités, le jeune et sa famille avant les mesures administratives voire judiciaires.

«Je m'appuierai sur ce dispositif aussi souvent que nécessaire »


Ce dispositif se réunit plusieurs fois par an à l'initiative du maire et en présence des représentants du Préfet, du conseil départemental, de l'Education nationale, de la Police nationale, etc... «Je compte bien m'appuyer sur ce dispositif aussi souvent que nécessaire, déclarait Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans lors de la signature de la Charte. Mais je m'appuierai également sur tous les autres dispositifs de sécurité que la Ville met en place depuis le début de son mandat : « Qui casse, répare » (effectif depuis mai) ; « Voisins vigilants » (lancé en octobre) ou encore la vidéoprotection qui devrait être effective dans le courant de l'année 2015»