Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Un Plan de gestion de l’arbre

Le 22 mars 2018

La Ville de Romans vient de lancer un Plan de gestion des arbres. Détails.

Un Plan de gestion des arbres qui prévoit un inventaire, un diagnostic phytosanitaire et la mise en place d’une méthodologie des interventions est mis en place par la Ville de Romans. 

 

8 Français sur 10 plébiscitent les espaces verts 
 

«Il devenait urgent que la Ville se dote d’un véritable Plan de gestion des arbres souligne, l’adjointe au maire déléguée à l’environnement, Catherine Acampora. Certains arbres de la commune ont une vraie valeur patrimoniale et il appartient à la Ville de veiller sur ce patrimoine. A plus forte raison à l’heure du changement climatique car les espaces de nature en ville constituent un des piliers de la lutte contre les îlots de chaleur en milieu urbain. Au-delà de cette fonction, les espaces verts en ville contribuent très concrètement à la qualité de notre cadre de vie. » Des propos confirmés par une enquête réalisée par IPSOS en 2017 qui révèle que plus de 8 Français sur 10 souhaitent habiter à proximité d’un espace vert. 


Une méthodologie des interventions


« La personne recrutée pour ce Plan sera chargée dans un premier temps de réaliser l’inventaire du parc arboré de la ville précise Anne-Sophie Mellet-Breton, responsable du service Espaces verts. A la suite de l’inventaire, un diagnostic phytosanitaire sera effectué sur deux ans par un expert de l’ONF spécialisé dans les arbres urbains. Ce diagnostic permettra d’établir des préconisations et une méthodologie des interventions sur plusieurs années. » Pour l’heure, les services de la Ville interviennent selon un plan d’élagage annuel et offrent une grande réactivité sur toutes les demandes d’interventions urgentes. 

 

A noter : Le nouveau parc urbain de la place du Champ-de-Mars va bénéficier de ce Plan de gestion, sachant que 113 arbres peupleront cet espace en 2019 contre 78 en 2018.