Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Tour Jacquemart : la Ville explose les compteurs

Le 24 janvier 2019

Monument emblématique de Romans, la tour Jacquemart va être l’objet de travaux de restauration à l’automne prochain. Des travaux estimés à 500 000 € pour lesquels elle a déjà recueilli près de 100 000 €, via le lancement d’une double campagne, de financement participatif et de mécénat, faisant appel à la générosité des particuliers comme des entreprises.

On connaît l’attachement des Romanais pour leur Jacquemart qui, depuis deux ans, ne frappe plus sa cloche, son mécanisme étant défaillant. La Ville, de fait, savait pouvoir compter sur eux pour participer à sa réparation estimée à 45 000 €. Elle a donc lancé, le 6 décembre dernier, une campagne de financement participatif sur un site spécialisé : Dartagnans.fr. Son objectif ? Recueillir 10 000 €.


Objectif dépassé !


Un objectif largement dépassé ! Puisque, à la clôture de la campagne, le 21 janvier dernier, la somme recueillie atteignait les 11 618 €, une somme portée deux jours plus tard à 15 868 € par la grâce de quelques retardataires, ce qui représente un total de 140 donateurs issus de 6 pays différents. Et qui sait, si nous n’aurons pas encore quelques surprises, le courrier en ces périodes chargées, étant des plus capricieux ? 


500 000 € de travaux


Le bonhomme Jacquemart va donc bel et bien pouvoir être restauré. Mais il faudra encore patienter. Les travaux, en effet, ne débuteront pas avant l’automne. Des travaux qui porteront sur l’ensemble de la tour et qui se monteront au global à 500 000 euros. Un diagnostic plus approfondi, lors de l’examen du bonhomme, a en effet révélé de nombreux autres désordres auxquels il convenait de remédier pour une restauration durable, comme celles qui ont été réalisées précédemment pour le calvaire des Récollets et le kiosque. 


Un appel au mécénat


C’est pourquoi, la Ville, en marge de la campagne de financement participatif, a également lancé un appel à mécénat. Un appel entendu, puisqu’elle a d’ores et déjà reçu, de la part de sept particuliers, la somme de 15 100 euros, à laquelle il faut ajouter 68 500 €, le fruit de la mobilisation d’une association, Les Amis du musée, et de dix entreprises : Fondation Crédit Agricole, Ambulances Ginet, Jean-Michel et Eric Roibet, Hybord Immobilier, Claude M.BTP, Valrim, Bouygues Bâtiment Sud-Est, Veolia Eau, SPIE Batignolles Sud-Est et Manufacture des Drapeaux Unic et Feux d’artifice Unic SA. 


99 418 € récoltés


Si l’on additionne le tout, nous en sommes donc, entre financement participatif et mécénat, à près de 100 000 €, 99 418 € pour être exact. Le mécénat reste d’actualité, des dons sont toujours possibles. Quant au financement participatif, une deuxième campagne pourrait être lancée à l’automne prochain, en parallèle au lancement des travaux. A suivre…


Rappelons que la Ville mobilise aussi ses financeurs publics : Etat, Région et Département soutiennent le projet.