Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Romans, Ville Amie des Aînés

Le 28 octobre 2015


La Ville de Romans vient de s'engager dans la démarche «Villes Amies des Aînés ». Objectif ? Adapter ses politiques au vieillissement de la population et favoriser l'implication des seniors dans la vie de la cité.


Légende : Entrée officielle dans la démarche Villes Amies des Aînés (VADA), le 21 octobre, à la Cité de la Musique. Pierre-Olivier Lefebvre, délégué général du réseau francophone Villes Amies des Aînés, Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans, Carole Michelon, élue déléguée aux seniors et Béatrice Bertrand, responsable du service Seniors de la Ville.



Le 21 octobre dernier, la Ville de Romans, devenait officiellement «Ville amie des Aînés ».

«Si la Ville a souhaité s'engager dans la démarche « Ville Amie des Aînés », initiée par l'Organisation Mondiale de la Santé, c'est pour accompagner au plus près le vieillissement de sa population, précisait le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval lors de la présentation de la démarche. A Romans, en 2020, les personnes de plus de 60 ans seront près de 10 000 et représenteront un habitant sur trois... la prise en compte de cette donnée nécessite d'adapter nos politiques publiques. »



Des opportunités pour améliorer la ville



«Le plus de la démarche « Villes Amies des Aînés », poursuit Carole Michelon, adjointe au maire déléguée aux seniors, est d'appréhender les enjeux liés au vieillissement comme autant d'opportunités pour améliorer la ville. Lorsque la Ville aménage les espaces publics de façon à les rendre plus accessibles et plus conviviaux, cela profite à tous ceux qui rencontrent des difficultés à se déplacer. La prise en compte du vieillissement peut donc bénéficier, de fait, à l'ensemble de la population. Et l'élue aux seniors de poursuivre :"La démarche "Villes Amies des Aînés" n'est pas réservée aux seniors, au contraire : elle s'adresse à tous les Romanais et tous les acteurs du territoire sont les bienvenus pour y participer



Huit domaines d'intervention



Et le délégué général du réseau francophone Villes Amies des Aînés, Pierre-Olivier Lefebvre de préciser les grandes lignes de la démarche et notamment les huit domaines d'intervention retenus par l'OMS :

  • Bâtiments et espaces extérieurs ;
  • Information et Communication ;
  • Culture et Loisirs ;
  • Lien social et solidarité ;
  • Habitat ;
  • Transport et mobilité ;
  • Participation citoyenne et emploi
  • et Autonomie, services et soins.


Une démarche sur 5 ans



«Très concrètement, cette démarche s'étendra sur 5 ans, précise Béatrice Bertrand, responsable du service Seniors de la Ville. Après la phase première d'entrée dans la démarche, nous entamons à présent la phase d'élaboration du diagnostic urbain. Il s'agit de mesurer si les services à destination des seniors sont correctement identifiés par les utilisateurs, si certains doivent bénéficier d'une meilleure lisibilité ou si de nouvelles actions doivent être mises en place. Ce diagnostic repose sur la participation et sur la concertation. Et les seniors seront bien évidemment consultés et associés. Un premier rendez-vous est d'ailleurs d'ores et déjà organisé le 4 novembre prochain de 10h à 12h à la Villa Boréa (rue Descartes) afin de constituer un groupe qui participera à la réalisation d'un Guide Seniors. D'autre rendez-vous suivront. »


 

Plus d'infos :

 

Guichet unique Seniors
Villa Boréa rue Descartes
Tél : 04 75 71 37 26
seniors@ville-romans26.fr


En savoir plus sur la démarche Villes Amies des Aînés en cliquant ici.