Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Rencontres théâtrales

Le 07 mai 2019

Les 17, 18 et 19 mai, quatre compagnies romanaises investissent le théâtre de la Presle. Avec, au programme, de l’humour, de l’émotion… et du fond !

A l'initiative de ce projet, la compagnie romanaise Tryd'art. Sa demande rejoignant la volonté de la Ville de mettre en lumière le théâtre amateur à Romans, il n’en a pas fallu plus pour donner naissance à un mini-festival. Ces rencontres, qui souffleront cette année leur septième bougie, offrent une grande variété de styles et de tons, au travers de créations originales, écrites, pour certaines, par les compagnies elles-mêmes avec des textes souvent engagés.

 

Un réquisitoire contre la folie scientifique 

Les rencontres débuteront, le vendredi 17 mai, à 20h00, par une tragédie bouffonne, Les périls de la science ou le triomphe de Roberto, interprétée par la Tréshorrificque compagnie. « Sous des dehors burlesques Les périls de la science ou le triomphe de Roberto est un réquisitoire contre la folie scientifique des hommes et son détournement par des entreprises cyniques telles que Mosanto, génératrices de catastrophes écologiques et humanitaires… » explique son auteure, Marie-Hortense Lacroix.

Sous les pavés… 

Les rencontres se poursuivront le samedi 18 mai, à 18h00, avec une création collective de la compagnie Acte d’Eux intitulée Si mai, mai, mai m’était chanté…. Puisant son inspiration dans les chansons et les textes qui ont fait vibrer 68, la compagnie nous entraîne sur une période de 24 heures dans ce mois de mai si palpitant. Du petit déjeuner en famille jusqu’aux barricades des rues, vous pourrez écouter et entendre ce que chacun avait alors le courage de penser tout haut. Il se pourrait même que vous ressortiez en fredonnant une petite ritournelle révolutionnaire…

Plaidoyer pour les gens du voyage 

Ce même samedi, à 21h, la compagnie Acide ou Doux vous présentera  Adieu Niglo, une nouvelle création composée de trois pièces courtes. Adieu Niglo vous emmène dans un camp de gens du voyage, jusque dans les caravanes pour révéler toute l’humanité de ces êtres à part, toujours suspects aux « gadjos », les gens des villes, et déchirés à notre époque entre la nostalgie de la vie nomade et l’attrait de la sédentarisation. La poésie et la musique traditionnelle tzigane, jouée sur scène et étroitement liée au spectacle, expriment tour à tour la mélancolie des gitans, leur ferveur et leur irrésistible joie de vivre.

Un duel Dumas-Rostand

Le festival se clôturera, le dimanche 19 mai, à 18h, avec En attendant Cyrano, une création des compagnies Tryd’Art et Belle épée. Cette pièce de Nicolas Rouvière est un face-à-face entre deux grands écrivains du XIXe siècle : Edmond Rostand et  Alexandre Dumas. Dans une relation étonnante où se mêlent admiration, jalousie, solidarité de plume et rivalité amoureuse, Edmond Rostand, grâce à son maître et rival, va parvenir à vaincre ses doutes, pour finalement accoucher du personnage de Cyrano. La pièce est aussi une réflexion sur l’écriture, à travers la métaphore de l’escrime. Stylet et stylo : même combat ! Le spectacle comporte sept duels d’escrime artistique en costume chorégraphiés et joués par la compagnie Belle épée, dirigée par le maître d’armes Pierre Besse.

Pratique

  • Tarif plein : 10 € ; réduit : 7 € (moins de 21 ans, étudiants, demandeurs d’emploi) ; gratuit pour les moins de 12 ans ; Pass spectacles : 15 € pour assister à tous les spectacles. 
  • Accueil / Billetterie : Sur place, une demi-heure avant le spectacle. Buvettes des compagnies avant et après le spectacle. Plus d’infos au 06 80 78 18 15.
Programme 2019