Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Projet Gar’Is : les suites de la concertation

Le 01 juillet 2016


La Ville organisait, ce mercredi 29 juin, une quatrième réunion de concertation autour du projet des quatre places ; l'occasion de faire le point sur ce qui a déjà été fait, d'échanger avec les habitants et les commerçants et d'affiner encore les aménagements.


Comme précédemment annoncé, la place Maurice-Faure est aujourd'hui libérée des voitures, le mobilier urbain a été retiré et des bancs ont été installés. Après l'été, un nettoyage des pavés porphyre sera également effectué pour leur permettre de retrouver leur couleur initiale. En attendant, diverses animations seront proposées durant toute la période estivale : lectures, concerts, théatre de rue, jeux divers...

De la verdure place Maurice-Faure


« Le projet n'est pas figé : il continue à évoluer au fil des rencontres et une réflexion est désormais en cours pour végétaliser l'espace, annonçait mercredi soir, le représentant du Cabinet Seura Jean-Marc Fritz. C'est tout l'intérêt d'une concertation. »

« L'objectif est, en effet, de construire ce projet avec vous, enchaînait Philippe Pourtier, directeur Aménagement, Développement, Innovation. Nous en sommes au début. Il faut savoir que tout est discuté aussi avec l'ensemble des services de l'Etat et notamment avec l'architecte des bâtiments de France. »

Le choix de matériaux qualitatifs


« Dans l'ensemble, l'évolution porte sur la simplification » reprend Jean-Marc Fritz. Sur la place aux Herbes, l'aménagement sera minimaliste. Sur la place du Pont, les emmarchements historiques sont conservés ainsi que le tracé de l'ancien cloître. Les emmarchements latéraux (le long de la librairie et en vis-à-vis) sont quant à eux réalisés en calades (pavage en galets) tandis que la voie située entre les deux sera en pavés porphyre, de même que le parvis de la collégiale. « Le choix a été fait de remplacer tous les matériaux peu qualitatifs. Aux projecteurs, il a également été préféré des candélabres, plus conviviaux. » Les travaux sont programmés entre la mi-août et la fin de l'année.

Les tilleuls conservés


Côté place Perrot-de-Verdun, le chantier s'étendra jusqu'au printemps 2017. De gros travaux doivent être effectués sur les différents réseaux qui, pour certains, n'ont pas été touchés depuis 40 ans... Comme pour les autres places, la partie circulable (dans le prolongement de la rue Pélisserie) sera traitée en pavés porphyre et le reste en calades. Quant aux tilleuls, il est hors de question de les supprimer...

Une inquiétude : l’accessibilité


Cette présentation faite, de nombreuses questions ont été posées, notamment en terme d'accessibilité pour les habitants. A terme, ces derniers pourront emprunter la voie située derrière la collégiale, laquelle sera fermée par une borne contrôlée via le centre de supervision urbaine. Des précisions seront apportées à la rentrée quant au système retenu pour son ouverture, sachant qu'il faudra pouvoir justifier de son domicile.

Egalement inquiets, les commerçants, avançant une baisse conséquente de leur chiffre d'affaires, se posaient, quant à eux, la question de l'accès à la place Maurice-Faure, durant les travaux sur les quais pour leur remise à double sens entre le pont vieux et l'arrière de la collégiale et qui entraîneront leur fermeture du 4 juillet au 5 août. La question sera discutée lors d'une réunion spécifique. En attendant, la rue Mathieu-de-la-Drôme est rouverte pour les livraisons, entre 8h30 et 11h.

La remise double sens, une évidence


« Cette remise à double sens, entre le pont vieux et l'arrière de la collégiale, est le fruit de la concertation, rappelait le maire. Dès lors que la piétonisation a été décidée, elle paraissait évidente, sinon les automobilistes qui auraient tourné à droite au bas de la rue Sabaton se seraient retrouvés dans un cul-de-sac. Pour autant, la piste cyclable, si elle sera plus réduite, sera conservée. » «Nous travaillons actuellement sur la question des mobilités, précisait encore Philippe Philippe Pourtier, et un schéma global est en cours d'élaboration. » Le maire profitait également de l'occasion pour indiquer que le quai Chopin (actuellement fermé pour cause d'effondrement d'un immeuble) serait très bientôt rouvert.

Des caméras installées première quinzaine de juillet


Sujet récurrent, la mise en place d'un système de navettes gratuites pour irriguer le centre ancien a également été évoquée. Des questions ont également tourné autour de la vidéo protection. « Les caméras seront installées places Maurice-Faure, Perrot-de-Verdun et rue de l'Armillerie dans la première quinzaine de juillet, indiquait le maire. S'agissant de façades privées, il nous a fallu attendre l'approbation de l'ensemble des propriétaires. Des opérations de sécurisation ont également été réalisées avec, notamment, la fermeture de deux squats et l'arrestation de têtes de réseaux de trafiquants. »

Une proposition pas une validation


Enfin, plus marginale, la question de la suppression, dans le cadre du projet Gar'Is, des bâtiments Fanal et Eovi (à côté de la mairie) a également été posée. Le maire a rappelé qu'il s'agissait-là d'une proposition faite lors d'une étude flash et non d'un projet arrêté : « Cette étude nous avait été demandée par nos partenaires et conditionnait l'obtention de co-financements. C'est juste une base de travail, rien n'a encore été validé. »

Si vous avez des questions concernant le projet Gar'Is, adressez les à : garis@ville-romans26.fr