Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Pour une ville plus attractive

Le 11 mars 2015


En cours pour l'un, terminé pour l'autre, deux chantiers qui contribuent à améliorer le cadre de vie des Romanais : la réfection du boulevard de la Libération et l'embellissement de la place Jules-Nadi.

 

« Nous avons fait remettre les quais bus aux normes », expliquait l'adjoint délégué aux travaux Franck Astier, lors d'une visite de chantier boulevard de la Libération.

 

« Cela faisait plus de 20 ans que le boulevard de la Libération n'avait pas été refait », indiquait l'adjoint délégué aux travaux, Franck Astier, lors d'une visite sur site le 23 février dernier. C'est aujourd'hui chose faite, la chaussée a entièrement été reprise, entre le rond-point Paul-Deval et la place Carnot.

 

Modérer la vitesse, sécuriser les piétons


« Nous en avons également profité pour remettre aux normes les quais bus qui se situent à hauteur des rues Lieutenant-Grimaud, Paul-Bert, Bouvet et Ernest-Bonnardel, reprenait l'élu Enfin, nous avons souhaité la réalisation d'un plateau surélevé à hauteur du carrefour Bouvet-Bonnardel, afin de modérer la vitesse des véhicules et de sécuriser la traversée piétonne, notamment des élèves du lycée Bouvet. » Les travaux, pour un montant de 150 000 € ont été réalisés par l'entreprise Eurovia au mois de février.

 

Mettre en valeur


Autre chantier, celui entrepris place Jules-Nadi. Une étude a été réalisée par les services de la Ville pour l'embellir et l'harmoniser. Validée par l'architecte des bâtiments de France, cette étude prenait en compte les travaux entrepris par la société Eximium pour la transformation des ex-locaux de la Banque de France en centre d'affaires.

 

« Notre souhait est de rendre le centre historique plus attractif, c'est pourquoi nous avons demandé que ce bâtiment, compte tenu de son intérêt architectural, soit mis en valeur, grâce à des aménagements urbains et de voirie de qualité, expliquait Franck Astier.

 

Ces aménagements consistent, pour l'essentiel, à supprimer le trottoir situé devant le bâtiment ainsi que les places de stationnement contiguës pour permettre la réalisation d'un parvis en béton désactivé sur lequel seront positionnées six jardinières avec arrosage intégré qui contiendront des chênes verts en buisson. Les places de stationnement situées en vis-à-vis et sur le côté seront quant à elles conservées.

 

Le fruit d’une convention


« Réalisés par la société Eurovia, ces travaux dont le montant est estimé à 77 500 € sont entièrement financés par la Société Eximium avec laquelle la Ville a passé une convention, précisait encore l'élu délégué aux travaux. D'autres travaux ont été programmés en parallèle, à savoir le remplacement des buis en pot, situés le long du stationnement latéral, par une banquette verte constituée d'arbustes plantés en pleine terme qui contribuera à la valorisation du kiosque, lequel sera, à terme, repeint, de même que le balcon du salon Audra (salle des Cordeliers). »

 

Par ailleurs, les jardinières qui se trouvaient devant les Cordeliers et qui contenaient des magnolias ont été remises en état et déplacées devant la gare. Enfin, six jardinières comportant des photonias (un arbuste peu exigeant au feuillage rouge persistant) ont été installées devant l'Hôtel de ville.