Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

« Plus qu’une ville jumelée, une sœur… »

Le 01 octobre 2018

Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans-sur-Isère, recevait, vendredi 29 septembre, Aram Harutyunyan, son homologue de Vardenis (Arménie) pour la signature d’un document de préfiguration du protocole de coopération qui sera soumis prochainement à l’approbation de leur conseil municipal respectif et qui souligne le lien fort entre nos deux villes.

« Plus qu’une ville jumelée, c’est une ville sœur que nous recevons aujourd’hui » affirmait le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, en préambule à la signature de ce document, à laquelle assistaient également : l’adjoint délégué aux relations internationales, Alain Donès ; la conseillère municipale déléguée à la vie du quartier Est, Jeanine Tachdjian ainsi que des représentants de l’Amicale des Arméniens, au premier rang desquels son président Bernard Cakici. 


L’occasion de faire un rapide résumé, au travers d’une sélection des axes les plus marquants, de 24 ans de coopération, motivée, à Romans,  par la présence d’une forte communauté arménienne. La signature du 1er protocole remonte, en effet, à 1994, avec un démarrage concret en 1998, date à laquelle un 1er convoi humanitaire est envoyé. 


Par la suite, de nouveaux champs d’action sont développés, afin de répondre aux besoins des populations locales et d’améliorer leurs conditions de vie : autour de la jeunesse, de la culture, du développement économique, de l’environnement et notamment des énergies renouvelables, mais aussi du sport et de la santé.


Quelques exemples d’actions déjà réalisées

 

  • L’organisation de cours de français durant l’été (par l’association Formation Intensive – Arménie) ;
  • Une assistance technique pour aider au développement d’une fromagerie ;
  • La création d’un centre de formation par alternance aux métiers du monde rural et agricole ;
  • Un projet de tourisme, au travers de l’accueil chez l’habitant (association Aregouni) ;
  • La réhabilitation d’une école maternelle ;
  • L’installation de panneaux solaires (Amicale des Arméniens + AREG) ;


Qu’en est –il aujourd’hui ?

 

  • Les Villes de Romans et de Vardenis sont membres de la plate-forme IRAPA (Inter-coopération de collectivités rhônalpines pour l’Arménie) depuis 2007. 
  • Dans ce cadre, des actions dans les domaines de la francophonie, des énergies renouvelables et de la mobilité des jeunes existent toujours.
  • Les prochaines étapes seront la redéfinition des besoins et des objectifs, la définition d’un dispositif technique, financier et politique entre les villes. 

Rappelons que l’Arménie a traversé une grave crise politique dont elle est fort heureusement sortie aujourd’hui.  Des perturbations qui ont occasionné un ralentissement des actions de coopération mais non leur arrêt, grâce à  la présence sur site, d’une jeune femme, Angela Gawrieh, envoyée là-bas par l’IRAPA dans le cadre  d’un Volontariat de Solidarité Internationale (cf. notre article dans le numéro d’octobre de Romans Mag). 


Echange de bons procédés


Une délégation d’élus et techniciens romanais devrait à son tour se rendre en Arménie au mois de novembre. Autre ville jumelle de Romans, parmi les plus anciennes, la ville de Straubing a également réservé un accueil chaleureux à nos élus romanais à l’occasion d’un déplacement qui s’est déroulé pendant l’été.

relations internationales