Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Plongée dans l’Histoire de Romans-sur-Isère

Le 13 octobre 2016

Pour tout savoir sur l'Histoire de Romans-sur-Isère, rendez-vous ce samedi 15 octobre, à 15 heures, aux Cordeliers où vous sera présenté cet ouvrage collectif, paru le 15 septembre dernier aux éditions Privat, lors d'une rencontre-dédicace avec ses auteurs.

Depuis ses origines protohistoriques, Romans-sur-Isère se métamorphose d'un simple passage à gué sur l'Isère en une puissante cité médiévale. Vers 837, l'archevêque Barnard jette les base d'un monastère qui deviendra une abbaye et une collégiale. Puis, tirant parti de sa situation, vers 1033, l'abbé Léger va faire bâtir l'élément moteur qui provoquera une zone d'extension autour de la collégiale : le pont.

Dès lors, une première phase d'urbanisme voit le jour avec des maisons qui vont venir s'élever autour de la collégiale. Cet ensemble forme le premier bourg médiéval de Romans, devenant la principale place commerciale du Dauphiné. En 1349, la cité comme l'ensemble du Dauphiné, passe sous l'obédience de la couronne de France.

Témoin d'événements majeurs, comme l'épisode sanglant du carnaval de 1580, la réunion des Etats provinciaux du Dauphiné en 1788-1789 ou des révoltes ouvrières à la fin du XIXe siècle et au XXe siècle, l'histoire de Romans-sur-Isère, connue pour être la « capitale de la chaussure », est d'une richesse encore méconnue du grand public.

L'Histoire de Romans-sur-Isère retrace les contours de l'histoire urbaine, économique et patrimoniale de Romans, de ses origines à nos jours, à travers ses grandes phases politiques, sociales et culturelle. Elle a la vocation de faire découvrir, à ses contemporains et à ses habitants, ce sillon de l'histoire de Romans, l'un des plus importants pôles patrimoniaux de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cet ouvrage collectif, dirigé par Alexandre Pau et préfacé par Emmanuel Le Roy Ladurie, a bénéficié de la contribution de plusieurs historiens de référence : Pascale Conjard-Réthoré, Nathanaël Nimmegeers, Ludovic Viallet, René Favier, Anne Béroujon, Jean Sauvageon, Laurent Jacquot et Philippe Bouchardeau.

Sa présentation publique, le 15 octobre, se fera en présence du maire de Romans Marie-Hélène Thoraval, du directeur des éditions Privat Philippe Terrancle, des auteurs et de la librairie La manufacture.