Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.
  • Accueil
  • Actualites
  • Les surplus alimentaires des Hôpitaux Drôme-Nord reversés à OASIS.

Les surplus alimentaires des Hôpitaux Drôme-Nord reversés à OASIS.

Le 24 mars 2015

Désormais, les surplus alimentaires de la restauration des Hôpitaux Drôme-Nord seront reversés au centre d'hébergement et de réinsertion sociale, OASIS.

Légende photo : Ville de Romans, Hôpitaux Drôme-Nord, Groupement de coopération sanitaire, syndicats, centre de réinsertion sociale... tous unis contre le gaspillage alimentaire.


Une convention vient d'être signée entre la restauration des Hôpitaux Drôme Nord (HDN) et l'association OASIS : Organisation Associative de Soutien à l'Insertion Sociale. Désormais, les surplus alimentaires des HDN seront reversés à 0ASIS. «Ce nouveau partenariat démontre que lorsque l'on arrive à échanger de façon constructive, des solutions peuvent être trouvées ! se félicite le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval. Il y a quelque temps, les syndicats, et notamment la CFDT, m'ont alertée, en ma qualité de présidente du Conseil de surveillance des HDN, sur le fait que la totalité des repas préparés par la Restauration ne pouvaient être utilisés... Or, le problème de la faim ne touche pas que les pays lointains... Il existe, à nos portes, des personnes qui sont dans le besoin. Avec Nathalie Tchekemian, vice-présidente du CCAS et Jean-Louis Roby, conseiller municipal délégué à la santé nous avons donc regardé quelle association serait la plus à même de distribuer ces repas et c'est ainsi que notre choix s'est porté sur OASIS. Notre rôle, en tant qu'élus, est de prendre en compte les problématiques du territoire puis de faire le lien entre les différents acteurs. Tout ne passe pas par l'argent. »

20 repas reversés, chaque jour, à OASIS

A compter de cette semaine, et compte tenu de la réglementation qui n'impose plus de jeter les surplus, 20 repas seront donc reversés chaque jour, 5 fois par semaine, à l'association.« Ces dons de repas s'inscrivent dans le cadre du groupement de coopération sanitaire entre les Hôpitaux Drôme Nord et le centre Hospitalier de Valence, précise son administrateur, M. Poirot. Ils respectent en tous points les conditions réglementaires quant à leur traçabilité : respect de la chaîne du froid, transport adapté, durées légales de consommation... Parallèlement, nous conduisons, également, des actions afin de limiter cette surproduction. » Et le directeur des HDN, Jean-Pierre Coulier de souligner : «Les Hôpitaux ont aussi un rôle à jouer dans le champ social et c'est avec plaisir que nous avons répondu favorablement à cette proposition de la Présidente du Conseil de surveillance !»

« Le surplus des banques alimentaires ne nous suffit plus »


Du côté de l'association OASIS qui aide les personnes démunies à sortir de la spirale de l'errance... la proposition a été accueillie plus que favorablement :  «L'an dernier, nous avons enregistré plus de 12 000 passages... et entre 2013 et 2014 ce chiffre a augmenté de 20%... Nous devons faire face à une demande très importante et le surplus versé par la banques alimentaire ne nous suffit pas... explique Laïla Cassubie la directrice d'OASIS. Nous sommes très touchés de constater que l'action d'OASIS est reconnue.» Et le vice-président de l'association, Alain Pupel, de rendre hommage à tous les bénévoles qui oeuvrent au sein d'OASIS pour accompagner les personnes en très grande précarité.

HDN/Restauration : les chiffres clés

  • Unité centrale de production sur le site de Romans
  • Deux cuisines relais sur les sites de Saint-Vallier et de Romans
  • 1 452 000 repas produits par an
  • dont 90 000 repas « clients » (portage à domicile essentiellement)
  • 6000 repas produits par jour
  • 76 professionnels répartis sur les 3 sites