Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Les pesticides bientôt bannis à Romans

Le 18 juin 2015


La Ville de Romans a signé, mardi 16 juin, l'acte d'engagement de la charte régionale d'entretien des espaces publics « zéro pesticides », avec la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon).


Apprendre à accepter les herbes indésirables


« Les collectivités doivent s'emparer de cette problématique afin de montrer l'exemple, affirmait lors de cette signature, le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval. Jusqu'à présent, les herbicides ont facilité l'entretien des espaces public et ce, à moindre coût. Il va falloir maintenant apprendre à accepter les herbes indésirables et focaliser le travail des employés communaux sur certains sites. Il n'y a pas de recette miracle. »


Repenser les espaces publics


« Cela signifie aussi que nous allons repenser certains espaces publics, de manière à ce qu'ils demandent moins d'entretien, et penser chaque nouvel aménagement, en prenant en compte une gestion des espaces sans pesticide, précise l'adjointe déléguée à l'environnement, Catherine Acampora. En parallèle, nous poursuivrons, nos efforts en matière de réfection de voirie, qui participent de cette lutte contre l'envahissement des mauvaises herbes... »


Mettre en œuvre un plan de désherbage sélectif


Aujourd'hui, la réduction des pollutions dues aux pesticides est un enjeu majeur pour la Ville de Romans car elle possède, sur son territoire, trois captages d'eau en cours de classement comme prioritaires au Grenelle de l'environnement. Soucieuse de la santé des usagers et de celle des agents et désireuse de protéger sa ressource en eau, la Ville s'est déjà engagée, depuis 2014, dans une réduction de l'usage des pesticides, par la mise en place d'un plan de désherbage, projet porté par la communauté d'agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes. »


Les apports de la charte « zéro pesticide »


En complément de ce plan de désherbage, la signature, aujourd'hui, d'une charte avec la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles), la Frapna (Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature) et la Draaf (Direction régionale de l'alimentation, l'agriculture et la forêt), permettra :


· D'accompagner notre commune dans la mise en place de la démarche ;


· D'organiser un suivi de nos actions en faveur de la réduction et de la suppression des pesticides ;


· De promouvoir la mise en œuvre de méthodes alternatives d'entretien des divers espaces publics ;


· D'obtenir des supports de communication à destination des usagers ;


· D'initier une réflexion sur les nouveaux aménagements, prenant en compte une gestion sans pesticides des espaces.


Un geste fort de la commune


« Cet accompagnement nous permettra, dans un premier temps, de réduire sensiblement les pollutions dues à l'usage de produits phytosanitaires, d'anticiper un changement de nos pratiques avant la date butoir de 2017 imposée par la loi et enfin, sous quatre années, de ne plus utiliser de pesticides sur l'ensemble du territoire communal, reprend l'élu à l'environnement. Cette signature est un geste fort démontrant la volonté de la commune de protéger et de préserver plus globalement le cadre de vie de ses concitoyens. »