Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Les bâtiments scolaires prêts pour la rentrée

Le 27 août 2020

Pendant l’été, la Ville a réalisé différents travaux dans les écoles de Romans. Plus d'infos.

Des travaux un peu particulier
Cette année, puisque beaucoup étaient en lien avec le violent épisode de grêle du 15 juin 2019. On comptait 18 écoles touchées sur les 22 dont la Ville a la charge.

En effet, si des travaux d’urgence, dits conservatoires, ont pu être réalisés dans la foulée du sinistre, évalué pour les seules écoles à 550 000 €, les entreprises, débordées, n’ont pas pu effectuer les réparations en totalité. Il a fallu, en outre, faire de nombreux devis et attendre la validation des assurances.

 

Des réparations en majorité 

A cela s’est encore ajoutée l’épidémie de Covid, qui a nécessité de jongler pour que les entreprises n’aient pas à se croiser et puissent travailler dans le respect des gestes barrières. C’est pourquoi l’essentiel des travaux réalisés dans les écoles, au printemps et cet été (70 % à ce jour, les 30 % restants seront réalisés d’ici la fin 2020), ont été, pour la plupart, des réparations :

  • Ecole Saint-Just : remplacement de  la verrière et évacuation de plus de 2 tonnes de verre, démolition du préau (qui s’était effondré sous le poids de la neige), reprise du mur d’enceinte et remplacement du portail (107 000 €). Pour mémoire, l’école avait dû être fermée quelques jours par deux fois (en juin et en novembre 2019).
  • Ecoles Jean-Monin et Simone-Veil : remplacement de ce sont 93 volets roulants (55 000 €).
  • Ecole des Récollets : désamiantage et remplacement de tuiles (22 000 €).
  • Ecole Jules-Verne : réfection de la toiture en zinc, remplacement des tabliers des volets roulants et reprise de la peinture de la façade sur une surface de 60 m2 (32 000 €).
  • Ecole de la République (qui avait dû, elle aussi, fermer quelques jours) : remplacement de tuiles, réfection de l’étanchéité et reprise des peintures dans les salles où avaient eu lieu les fuites (11 000 €).

Par ailleurs, l’épidémie de Covid a fait obligation de contrôler, nettoyer, voire changer plus d’une centaine de bouches d’aération de VMC.

 

Des chantiers plus importants

Certains chantiers, préalablement programmés, ont toutefois pu être conservés :

  • Ecole des Récollets, ainsi que la Ville s’y était engagée auprès des parents d’élèves :  Aménagement des sanitaires dans l’ancienne salle informatique et retrait prochain du préfabriqué dans lesquels ils avaient été provisoirement installés. Des travaux qui viennent compléter ceux réalisés l’an dernier (espace direction et Atsem).
  • Ecole Jules-Ferry : peinture de trois classes et d’un couloir (6000 € hors main d’œuvre). Ces travaux s’ajoutent à la réfection de la salle de motricité effectuée en début d’année.
  • Ecole Pouchelon : rafraichissement de la peinture des sanitaires dans le cadre d’un chantier éducatif organisé et subventionné dans le cadre de la Politique de la ville.
  • Ecole de la Martinette : élargissement à 6 mètres du parvis pour faire suite à une demande des parents d’élèves (20 000 €) avec rétrécissement, de fait, de la voie de circulation au droit de l’école permettant une réduction de la vitesse ; mise en place de mobilier de protection (barrières et potelet) a été mis en place et mise aux normes d’accessibilité du trottoir, au niveau de l’école.

 

Travaux de numérisation

Enfin, une dizaine d’écoles ont également bénéficié de travaux de numérisation : Les écoles élémentaires Saint-Exupéry, les Arnauds, Langevin, Saint-Just et les Balmes ; les écoles maternelles Saint-Exupéry, Jules-Verne, Jules-Nadi, la République, Simone-Veil et les Récollets : mise en place de vidéoprojecteurs et de bornes Wifi et création d’un point réseau pour la mise en place d’un ordinateur dans les classes. Chaque école a eu une dotation en matériel par Valence Romans Agglo et la Ville de Romans effectue la pose et les connectiques, ce qui représente un coût global de 107 000 €.

Des traçages de jeux au sol vont encore être réalisés d’ici  la rentrée scolaire (marelles, parcours vélo, labyrinthes…) dans les écoles maternelles Montchorel, République, Récollets, Saint-Just et Simone Veil ainsi que dans les écoles élémentaires Langevin, Aubrac, Jean-Monin et Pouchelon.

 

A noter : En plus de ces chantiers, des travaux de maintenance sont effectués par les services de la Ville tout au long de l’année.