Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Le musée de la chaussure célèbre la Saint-Crépin

Le 27 octobre 2016

Le musée international de la chaussure célèbre ce mardi 25 octobre, la Saint-Crépin, fête des cordonniers, et ouvrira, à cette occasion, ses portes gratuitement.

Le musée international de la chaussure ouvrira ses portes gratuitement, de 10 h à 17 h, le mardi 25 octobre, journée dédiée à Saint-Crépin et Crépinien*, patrons des cordonniers. Pour trouver chaussure à votre pied, n'hésitez pas, donc, à franchir les portes du musée. Vous y découvrirez, à la faveur d'un voyage à travers le temps et l'espace, toutes les formes de souliers, des plus classiques aux plus extravagants, mais aussi les dernières collections des entreprises et créateurs locaux.

 

Des démonstrations de fabrication de chaussures

Fidèle au rendez-vous, l'association des anciens cadres de la chaussure romanais péageois vous proposera, dès 14 heures, des démonstrations de fabrication artisanale de chaussure. Styliste, coupeur, piqueur, monteur vous attendent nombreux pour vous faire découvrir toutes les facettes de leur métier. Un rendez-vous toujours très prisé des petits comme des grands.

 

Une visite guidée

Au programme également une visite guidée, à 15 heures, de l'exposition « Rivat, bien chaussé, bien joué ! » qui met en lumière ce Romanais à l'esprit inventif qui révolutionna en son temps le domaine de la chaussure de sport.

 

Du théâtre en déambulation

Ceux qui le désireront pourront jouer les prolongations, en assistant, à 18 heures à du théâtre en déambulation avec, au programme, Cambrure fragile, une pièce de Dominique Paquet proposée la compagnie Acte d'Eux qui éclairera le musée d'un réjouissant univers loufoque et prêtera à réfléchir.

Le propos : La société Zeli, temple du soulier de luxe a élevé sa fabrication au rang de l'art. Mais la rentabilité ne suit pas. Le spectateur découvrira le fonctionnement extravagant de l'entreprise qui le plongera au sein de rouages surréalistes de la mécanique.

Réservation obligatoire : publicsmusee@ville-romans26.fr ou 04 75 05 51 81 - Tarif plein : 9€ - réduit : 6€ - moins de 18 ans : 3€

 

La légende de Saint-Crépin et Saint-Crépinien

Sous le règne de Dioclétien, Crépin et Crépinien, deux frères d'une famille patricienne romaine, se convertissent au christianisme. Le pape Caïus leur donne pour mission d'évangéliser la Gaule. En 285 après Jésus Christ, ils s'établissent à Soissons pour y exercer le métier de cordonnier. Le général Maximianus Herculeus leur demande d'abjurer leur foi et d'adorer les idoles païennes, ils refusent et on leur tranche la tête en 287. En 649, l'évêque de Soissons fait transférer les restes des deux frères dans la crypte de sa basilique, qui devient un peu plus tard l'abbaye Sain-Crépin le Grand. En 1379, la confrérie des compagnons cordonniers est établie dans la cathédrale de Paris. Les cordonniers prennent pour patrons Saint-Crépin et Saint-Crépinien, fêtés solennellement le 25 octobre.