Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

« Le compte administratif 2014 démontre une gestion saine »

Le 05 mai 2015

Le Compte Administratif 2014 voté, hier, en conseil municipal fait apparaître un résultat net de 900 000 euros (ce qui porte les excédents cumulés à 4,6 M d'euros) et un désendettement de 800 000 euros.

Photo d'archives - Joël Garnier


«Nous nous étions engagés à améliorer la situation financière de la Ville et le Compte Administratif 2014, qui fait apparaître un résultat net de 900 000 euros, démontre, qu'en la matière, nous avons dépassé les objectifs que nous nous étions fixés soulignait le Maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval lors du conseil municipal du 4 mai. Je veux que Romans se développe et soit attractive : c'est de ma responsabilité de maire, mais cela ne se fera pas sans des économies et sans une gestion saine... C'est ce que nous nous appliquons à mettre en œuvre.»


Détails des points essentiels du Compte Administratif.


Un contexte contraint et des recettes en baisse

La Ville résiste et tient le cap en dépit de la baisse des recettes due à une forte diminution des dotations de l'Etat et à l'engagement de la municipalité à ne pas augmenter les taux d'imposition. (Baisse de 3,6% de ses ressources par rapport à 2013).

Les effets d'une gestion rigoureuse

Dès le mois d'avril, la nouvelle équipe municipale a mis un frein aux dépenses de fonctionnement :
Baisse de 3% des dépenses des services de la Ville (soit 200 000 euros grâce aux économies d'énergie, à la dématérialisation de certains actes administratifs...)
Baisse des dépenses de personnel (moins 210 000 euros)
Augmentation des autres charges de gestion courante limitée à 0,5% (soit 35 000 euros).

Un désendettement de 800 000 euros

Ce CA acte un désendettement significatif de 800 000 euros. Mais ce « bol d'air » sur la dette sera de courte durée. Car si la priorité demeure le retour à une gestion saine, la transformation de la dette toxique en emprunts classiques se traduira par un surcoût. La Ville négocie d'ailleurs en ce moment avec l'Etat pour que ce surcoût soit le plus faible possible (voir encadré ci-dessous).

Un résultat supplémentaire de 900 000 euros


Le résultat supplémentaire de 900 000 euros qui porte les excédents cumulés à 4,6M d'euros, apparaît comme « exceptionnel » alors qu'on enregistre dans le même temps une baisse de 1,2 Millions d'euros des recettes réelles de fonctionnement. Toutefois, la Ville va être amenée à réduire les excédents cumulés pour faire face dans les années à venir à ses contraintes budgétaires et financières.

Des ajustements nécessaires sur le budget 2015

Une décision modificative a été votée pour financer :

  • Une provision de 1 million d'euros pour pallier la dérive de la charge d'intérêts de la dette toxique
  • Un accompagnement à la modernisation de l'administration communale afin d'améliorer la satisfaction des usagers dans un contexte financier contraint.
  • Le festival Kermezzo(o) grâce aux économies réalisées sur la gestion de Romans scènes.



----------------------------------------------------------------------------------

 

Un Conseil municipal exceptionnel


Un conseil municipal exceptionnel, autour de la dette toxique, aura lieu le 15 juin
 

« Notre objectif est de désensibiliser intégralement les prêts toxiques et je voudrais faire en sorte que ce projet soit porté de manière collégiale, d'où ce conseil municipal, a précisé le Maire. Il s'agit de mettre tout le monde autour de la table, majorité et opposition, afin que tout le monde ait le même degré d'information quant aux possibilités qui s'offrent à nous à la suite des négociations que nous avons menées avec l'Etat et que nous puissions décider tous ensemble de la meilleure voie à suivre, compte tenu des contraintes qui seront les nôtres."