Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

La ville s’embellit

Le 17 juillet 2018

La Ville continue à travailler à l’amélioration de votre cadre de vie et de votre sécurité, avec la création d’un nouveau parking, rue de Delay, l’aménagement des rues Réaumur et Parmentier, mais aussi de la place Zamenhof, en accompagnement d’un projet privé.

Nouveau parking rue de Delay


La Ville avait racheté en 2014 à la SNCF un terrain qui longe la rue de Delay, entre le passage piétons inférieur et la rue de Gilliers. Ce terrain va permettre la création d’un parking, sous vidéoprotection, de 155 places dont 1 dépose minute, 4 places PMR, 2 places pour la recharge de véhicules électriques et 10 places à l’usage de la SNCF. A cela il faut ajouter des arceaux pour 15 vélos. Il comportera un seul sens de circulation avec une entrée/sortie à hauteur de la rue Camille-Desmoulins et trois accès piétons avec rampe PMR. De plus, pour canaliser et paysager le cheminement piéton, des barrières bois seront posées le long du parking et la traversée, à hauteur de la rue de Giliers, sera réaménagée avec, notamment, l’élargissement des trottoirs. Les travaux débuteront en septembre polur une mise en service prévue fin décembre 2018.


Sens unique rue Parmentier


Deuxième quinzaine d’août, c’est la rue Parmentier qui sera réaménagée, entre la rue Triboulet et la rue Verlaine. Le principal changement, outre la réfection de la chaussée, résidera dans son aménagement en zone 30, ce qui se traduira par la mise en sens unique de cette portion de voie mais aussi des rues qui lui sont perpendiculaires. La vitesse sera ralentie, via des chicanes, avec la création de poches de stationnement, soit un total de 47 places, et la plantation d’arbres et arbustes. Des trottoirs aux normes PMR seront créés et les réseaux aériens enfouis. Tout sera également prévu pour accueillir la fibre optique. D’un montant de 863 500 €, les travaux devraient s’achever dans la deuxième quinzaine de décembre et bénéficient d’une subvention de 104 000 € du Département de la Drôme.

Diaporama rue parmentier 27 06 2018


Moins de poids-lourds rue Réaumur


La rue Réaumur va, elle aussi, être réaménagée en zone 30, entre la rue Claude-Bernard et la rue Marie-Curie où de nombreux lotissements se sont construit. La chaussée sera réduite à 5,5 m de largeur contre 11 m auparavant, avec la réalisation de chicanes ainsi que de poches de stationnement (26 places) mais aussi, à hauteur des carrefours, de plateaux surélevés. La chaussée sera par ailleurs rétrécie à une voie à hauteur de la rue Jean-Cheval, afin de contraindre les automobilistes entrants à ralentir. L’objectif ? Réduire voire supprimer la circulation des poids-lourds. Pour cela un travail a été réalisé avec les entreprises pour la création d’un nouvel itinéraire via la rue Condorcet. L’éclairage sera revu et des trottoirs seront créés de part et d’autre. Enfin, les réseaux aériens seront enfouis et des espaces verts seront créés, principalement en bordure des lotissements. D’un montant de 1 040 000 €, les travaux débuteront mi-octobre pour s’achever courant décembre 2019. 


De nouvelles activités place Zamenhof


L’ex-conservatoire, place Zamenhof, a été racheté par la société 6tematik dont l’ambition est d’en faire un pôle de compétences tourné vers le digital et l’innovation. Pour accompagner cette réhabilitation, qui s’inscrit dans le cadre de sa politique de redynamisation du centre historique, la Ville va procéder à la démolition des murs d’enceinte. De fait, seul restera debout, outre le bâtiment en L, l’ancien porche de l’école de garçons dont les portes seront laissées ouvertes, comme un lien symbolique entre haut et bas de la ville. En lieu et place de la cour, une esplanade sera réalisée avec emmarchement en pierre calcaire, dans l’esprit de celle de la place Perrot-de-Verdun. Platanes et cèdres existants seront conservés et un alignement d’arbres sera planté au nord et au sud de la rue de Loulle qui sera pavée. Des terrasses seront également aménagées pour maintenir et développer l’offre commerciale. Enfin le stationnement sera redistribué mais restera constant avec 30 places. Articulé avec la réhabilitation du bâtiment, les travaux, d’un montant de 950 000 €, débuteront courant janvier 2019.