Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

La Ville mobilisée : le Centre d’Action Médico Sociale Précoce

Le 07 mai 2020

Durant la pandémie la Ville de Romans reste mobilisée chaque jour pour assurer le fonctionnement des services publics prioritaires nécessaires à la vie de la collectivité.

Zoom sur  le Centre d’Action Médico Sociale Précoce (CAMSP) 
Questions à  Audrey Lebourgeois, directrice du CAMSP. 

 

  • Quelles sont les missions principales du CAMSP ?

Le CAMSP -Centre d’Action Médico Sociale Précoce- accueille les enfants de 0 à 6 ans présentant un trouble de développement : retard ou handicap sur le plan moteur, psychomoteur, sensoriel ou cognitif.
Il propose un accompagnement global à la fois médical, paramédical, éducatif, psychologique et social
 

  • Est-ce que le CAMSP reste ouvert durant le confinement ? 

Oui, depuis le 17 mars, le CAMSP assure une continuité d’accompagnement des enfants et des familles adaptée aux mesures sanitaires avec un accueil physique du public limité au maximum.

  • Est-ce que les modalités d’accueil ont dû changer ?  

Oui, nous avons dû mettre en œuvre différentes modalités en fonction de la pathologie des enfants et de la situation familiale. Toute l’équipe : pédiatre, kiné, ergothérapeute, techniciens paramédicaux, psychologue… est mobilisée. 
Des séances de kinésithérapie ont encore lieu au CAMSP avec un protocole d’hygiène très strict pour les enfants pour lesquels l’arrêt des séances est préjudiciable pour leur santé. L’ergothérapeute intervient également, ponctuellement, au domicile des familles. Pour la majorité des enfants, les professionnels assurent un suivi régulier, de 1 à 4 fois par semaine, par téléphone, par mail ou par ordinateur en visio…  

  • Cette période de confinement induit-elle des difficultés particulières pour ces familles et leurs enfants ? 

Les familles sont en demande de conseils pour accompagner, au mieux, leur enfant durant cette période. Du fait de leur jeune âge et de leur pathologie ou handicap, beaucoup d’enfants ne comprennent pas pourquoi ils n’ont plus le droit de sortir. Certaines familles sont en difficulté et très démunies : elles ont besoin de parler, d’échanger, d’avoir des conseils, de pouvoir savoir que le CAMSP continue de les soutenir.  

  • Pour finir sur une bonne note, pensez-vous que le confinement a pu avoir des effets positifs ? 

Cette période de confinement a permis à certains parents de prendre conscience du retard ou des difficultés de leur enfant qu’ils avaient du mal à voir et à accepter. Cela a pu permettre à certains parents de retisser du lien et de sortir de la course aux soins et à la sur stimulation. Enfin, ce temps de confinement a permis à beaucoup de parents de prendre le temps de s’investir auprès de leur(s) enfant(s) et de profiter de ces moments partagés.

 

A noter : réouverture du CAMSP au public, à compter du 12 mai, tous les jours, suivant un planning établi avec les professionnels de santé


CAMSP - Immeuble le Pascal, 6 Allée Pascal - Romans-sur-Isère
Tél 04 75 02 61 36 E-mail : camsp@ville-romans26.fr