Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

La saison des spectacles 2017/2018 se dévoile

Le 27 juin 2017

Romans Scène nous livre, en avant-première, quelques noms de la saison des spectacles 2017/2018. Une saison qui s’annonce riche avec, à l’affiche : Djamel Debbouze, Pierre Arditi, Grand Corps Malade, Marie-Claude Pietragalla...

Dans la catégorie musique, on retrouvera Airnadette, un groupe expert du détournement culte à la sauce rock’n roll. Son spectacle, qui se veut un hommage au cinéma, à la musique et à la comédie musicale, retrace 70 ans de culture et d’enregistrement. Dans un tout autre registre, Arthur H, reconnaissable à sa voix grave associée à un répertoire Jazz, rock et électro, se définit comme un homme de danse, de transe, d’intime, de music-hall futuriste, de chansons populaires et de chansons hors format... 


Un concert littéraire


Le groupe de dub français EZ3kiel vous proposera, quant à lui, un concert littéraire dans lequel il revisite l’œuvre de Philip K.Dick, Blade Runner, avec la complicité de l’acteur rohmérien Pascal Greggory. Poète et slameur, Grand Corps Malade, est-il besoin de le présenter, s’est inspiré d’une tragédie personnelle pour écrire des chansons aux textes d’une rare force, de celles qui vous prennent aux tripes. Hommage sera également rendu à l’immense Jacques Brel. Enfin, vous retrouverez un monument de la scène française, Hugues Aufray dont les plus de 300 chansons, telles Santiano, Céline, ou encore Le petit âne gris, font partie désormais de la mémoire collective.


Un stand-up historique


Côté humoristes, on annonce l’inénarrable Djamel Debbouze, le talentueux Ary Abittan que l’on a pu voir au cinéma et à la télé aux côtés des Gad Elmaleh, Arthur et autres Clavier... ou encore Rachid Badouri qui, entre piano et danse, fait de la plus banale histoire un récit hilarant. Sous les feux de la rampe également, vous retrouverez Monsieur Fraize, personnage singulier, déconcertant et terriblement drôle. Tandis que Franck Ferrand, que d’aucuns ont pu voir ou entendre sur Europe 1 et France3, vous proposera un stand-up historique. Avec son talent de conteur, il pilonne les vérités établies et dévoile les secrets les mieux gardés de l’histoire... Sans l’ombre d’un doute ! 
 

Des clowns virtuoses


Entre musique et humour, Les rois vagabonds, alias Julia Moa Caprez et Igor Sellem, vous feront mourir de rire avec leurs facéties. Ce duo de clowns que tout oppose, fusionne grâce à une partition musicale et corporelle de haute volée. On rit beaucoup, on s'émeut, on s’enthousiasme au rythme de Vivaldi, Strauss ou Bach... On le dit l’héritier de Charlie Chaplin et de Buster Keaton : Acrobate, contorsionniste, mime, clown mais aussi poète, le finlandais Thomas Monckton revisite le cérémonial du virtuose dans un spectacle solo qui se déroule entièrement autour d’un seul instrument : un piano à queue. 
 

Chauve qui peut


Le théâtre sera bien sûr présent avec des stars de la scène et du grand écran. Romane Bohringer endosse ainsi le rôle de La Cantatrice chauve, un monument du théâtre de l’absurde signé du dramaturge Eugène Ionesco, sans doute la plus célèbre de ses pièces. Dans L’être ou pas de Jean-Claude Grumberg, Pierre Arditi s’interroge, lui, avec humour, sur l’identité juive, une pièce comique qui écorne les préjugés et se veut un discours de tolérance et de paix.  De son côté, Patrick Timsit délaisse son costume de clown et s’empare du livre autobiographique d’Albert Cohen, Le livre de ma mère, un hommage bouleversant à toutes les mères de la terre. Dans la comédie culte Un air de famille, créée au début des années 90, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri portent un regard caustique sur les relations humaines et les faux semblants.

 
Le fantôme de Rostand


Décidément très riche, la programmation théâtrale se poursuivra par un  grand moment de comédie humaine, plein d’humour et jubilatoire, c’est du moins ce que promet la pièce de Christine Angot, Un dîner en ville avec, à l’affiche, Emmanuelle Bercot. Après Le porteur d’histoire et Le cercle des illusionnistes, Alexis Michalak nous revient avec Edmond. S’inspirant librement du fantôme d’Edmond Rostand, il raconte, à la façon d’un vaudeville, la genèse d’un chef-d’œuvre : Cyrano de Bergerac. Un coup de génie qui lui a valu de rafler cinq Molière. Et puisque l’on parle de Molière, terminons cette liste à la Prévert avec Le misanthrope dont Morgan Pérez, au travers de sa mise en scène, nous offre une lecture très contemporaine. 


Un hip hop d’excellence


Les amateurs de danse devraient également être comblés avec : L’Opus 14 dans lequel Kader Attou met en scène seize danseurs hip hop d’excellence qui se jouent de la gravité ; Les 3 sacres qui éprouve, sur une musique d’Igor Stravinski, les mécanismes d’attraction et donne la parole au désir féminin, via le duo formé par la comédienne Bérénice Béjo et le chorégraphe Sylvain Groud ; Je t’ai rencontré par hasard, un voyage intime dans lequel nous entraîne l’immense et charismatique Marie-Claude Pietragalla, au côté de Julien Derouault ; Tu nombre me sabe a tango, une plongée dans les bas-fonds de Buenos Aires, sur les traces du tango argentin des années 50, une pièce émouvante et joyeuse signée Tino Fernandez : et pour terminer Corpus, dans lequel Aurélien Kairo, s’inspirant des thèmes chers à Nietzsche, a su créer une chorégraphie à voir comme de grandes fresques redonnant vie aux symboles et à l’imagerie christique constamment remise en question par le philosophe.


Molière joué par des Marionnettes


L’opéra ne sera pas oublié avec une pièce majeure de Mozart, La flûte enchantée donnée par l’orchestre philarmonique d’État de Timisoara (Roumanie). Pas plus que les arts visuels avec, notamment, Molière x 3 : un spectacle intelligent et original dans lequel la compagnie Emilie Valantin nous invite à découvrir trois extraits des œuvres les plus célèbres de Molière, des histoires d’injustices mais aussi de torts redressés, interprétées au plus près du texte par... des marionnettes ! 

 

Abonnez-vous à partir du 9 septembre 2017.


Renseignements : billetterie romans Scènes – les Cordeliers – Parvis des droits de l’Homme à Romans-sur-Isère – Tél . 04 75 45 89 80 – www.billetterie.ville-romans.fr

Photo de l'article : Grand Corp Malade ® Eddy Briere