Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

« Je suis le maire de tous les Romanais »

Le 15 avril 2014

C'était lundi, le premier conseil municipal de Marie-Hélène Thoraval, depuis qu'elle a officiellement ceint l'écharpe de maire de Romans, le 5 avril dernier. A l'ordre du jour, deux délibérations, en particulier, en lien avec ses propositions de campagne : le doublement du temps de stationnement gratuit et la non-augmentation du taux d'imposition. A cela, il faut ajouter le vote des indemnités des élus.


Pour ce premier conseil municipal, le nouveau maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, siégeait à la tribune, aux côtés de : Philippe Labadens, 1er adjoint délégué à l'Urbanisme et au Service public communal ; Nathalie Tchékémian, adjointe déléguée à l'Action sociale ; Franck Astier, adjoint délégué aux Travaux et à la Voirie et Edwige Arnaud, adjointe déléguée à l'Education et à la Jeunesse.


Des priorités : du social à l’éducation en passant par la voirie.

« Ce choix correspond à mes priorités, expliquait en préambule la première magistrate : en matière de social, passer d'un assistanat de guichet à un accompagnement personnalisé ; concernant les voiries, faire un état des lieux précis pour établir un calendrier de réalisation avec, comme critères d'urgence, la fréquence d'utilisation et le degré de dégradation des voies ; et enfin, en matière d'éducation et de jeunesse, permettre à la collectivité de jouer pleinement son rôle en direction de cette frange de la population qui constitue notre avenir et mener une politique qui ne viserait pas à stigmatiser certains quartiers par rapport à d'autres. » Et Marie Hélène Thoraval de conclure : « Je suis le maire de tous les Romanais. »

Pas d’augmentation du taux d’imposition


Parmi les décisions qui ont été prises, ce lundi soir, on notera en particulier, le maintien du taux communal d'imposition. « Comme je m'y étais engagée, il n'y aura pas d'augmentation du taux d'imposition, précisait Mme le Maire. Cette décision figurait parmi mes propositions de campagne et était l'une de celle qui pouvait se mettre en place le plus rapidement, tout comme le doublement du temps de stationnement gratuit. »

Doublement du temps de stationnement gratuit


Marie-Hélène Thoraval avait proposé, effet, de faire passer le stationnement gratuit de 15 à 30 minutes. « Cela sera chose faite, en principe, la deuxième quinzaine de mai, déclarait-elle, le temps de la mise en place technique par le prestataire. C'était une attente tant des commerçants que de nos concitoyens : le quart d'heure gratuit n'était pas en adéquation avec le temps nécessaire pour faire de petites courses ou encore certaines démarches administratives. Il s'agit là d'un effort de la collectivité, en échange, nous ferons montre de rigueur en matière de respect des règles.» Dans la foulée, elle indiquait la mise en place prochaine -une étude est en cours- d'un « Pass'pro », soit un forfait stationnement à prix réduit destiné aux artisans et aux professions libérales en intervention.


Indemnités des élus


Enfin, Mme le Maire rappelait qu'elle avait décidé de restreindre son équipe à neuf adjoints (contre onze dans la précédente équipe) : « Il ne me paraissait pas concevable, en effet, de garder des adjoints pour des compétences qui relèvent de la Communauté d'agglomération. J'ai fait le choix de la disponibilité et de l'efficacité. On nous reproche suffisamment les mille-feuilles... » L'enveloppe globale réservée aux indemnités des élus se montera de fait à 21 440 € par mois contre 23 131,91 € pour la précédente équipe, sachant que les élus de l'opposition seront également rémunérés. « Les 20 000 euros économisés par an, confiait-elle, pourraient ainsi être utilisés pour aider dans leurs déplacements les jeunes, notamment, qui défendent à l'extérieur les couleurs de Romans et donnent une belle image de notre ville. » Un projet, « Le défi élite » sur lequel nous reviendrons...

 

Parmi les signaux forts envoyés lors de ce conseil, on peut également ajouter la décision de Mme le Maire de présider elle-même la Mission locale. "Je veux intervenir directement, précisait-elle, car l'emploi, et notamment celui des jeunes, constitue aussi l'une des priorités de notre mandat."