Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Je dis musik’ : Demandez le programme !

Le 05 juillet 2018

La Ville de Romans-sur-Isère vous propose des soirées festives et gratuites, chaque jeudi, du 5 juillet au 9 août, place Maurice-Faure ou place Ernest-Gailly, avec, parmi les nouveautés, un blind test musical...

Dépaysement total le 5 juillet, à 21h, place Ernes-Gailly, avec un spectacle donné par l’ensemble folklorique Inyamibwa qui nous fera voyager jusque dans son pays d’origine, le Rwanda.

Programmé dans le cadre du festival « Culture et Traditions du monde » organisé par Empi & Riaume, ce ballet, fondé en 1998 par un groupe d’étudiants, a pour ambition de promouvoir la culture rwandaise, la paix entre les différentes ethnies et l’harmonie par les arts et les traditions populaires. Un ballet tout en grâce et en énergie !

 

Le 12 juillet, changement de registre avec le groupe Krachta Valda qui nous fera swinger, dès 21 h, place Maurice-Faure. Il nous propose un jazz coloré dans la plus grande tradition du swing manouche, mêlant compositions personnelles et reprises du grand Django Reinhardt.

Un cocktail hautement jubilatoire auquel vous pourrez difficilement résister, servi, à la guitare, par Emmanuel Trégouët et Thomas Tibschené, à la contrebasse, par Stéphane Métin et, à la trompette, par Damien Currin. 

Retour sur la place Ernest-Gailly avec, le 19 juillet, à 21h toujours, un groupe des plus éclectiques, Mon cœur Bal-Beat. Ce trio, constitué de Maxime Oudry (contrebassiste et chanteur), de Julien Certin (accordéoniste), et de Dario de Fillipo (percussionniste) nous invite à un bal à l’image de la diversité actuelle, brassant toutes sortes de musiques populaires, réarrangées, redigérées pour les rendre à qui elles appartiennent : tout le monde !

Le résultat : un répertoire allant de la valse musette à Madonna en passant par le méringué, joué avec ou sans saturation, improvisé et toujours en lien le dance floor. Aiguisez vos pieds, ça va guincher !

Le 26 juillet, rendez-vous avec les Frères Bandini, à 21 h, place Maurice-Faure. Un nom qui fleure bon les grandes plaines. On n’en est pas loin !

Depuis 2013, les Bandini chantent leurs amours perdues et les chansons populaires des Appalaches, à grands coups de banjo, de mandoline et de Moonshine, un alcool des campagnes qui rend aveugle, mais pas sourd !

Ils évoquent un autre pan de l’Amérique, moins connu en France, celui de cette musique rurale et sincère, le folk blue grass, mais aussi celui des poètes maudits comme Fante et Bulowski. Une invitation à l’écoute et au voyage... En première partie, l’accueil de loisirs de la Maison de quartier des Ors nous réserve une petite surprise, accompagné par un intervenant de l’association de percussions africaines Diakan.

La soirée du 2 août, et c’est une nouveauté, va faire appel à votre culture musicale. L’équipe de Ze Big Blind Test vous proposera en effet, à 21 h, place Ernest-Gailly, un quiz musical animé. Elle vous invite, toutes générations confondues, à venir vous affronter par équipe.

Au programme : des extraits musicaux à reconnaître, des questions sur vos artistes préférés et sur vos émissions de télé favorites, de la culture générale musicale, du jeu, du suspens, des surprises et surtout, de la bonne humeur ! Les participants peuvent constituer des équipes de un à six joueurs, le jeu se déroule en plusieurs manches et il y a même des buzzers et des cadeaux, comme à la télé ! Il est préférable de s’inscrire à l’avance. Si vous n’avez pas de partenaires, on vous les trouvera sur place. Inscriptions à youplalaprod@gmail.com.

Dernier rendez-vous le 9 août, à 21h30 cette fois-ci, place Gailly, pour une séance de cinéma en plein air avec, à l’affiche, un film des studios Disney/PIxar : Vice-versa, un chef d’œuvre lumineux sur les peurs de l’enfance. Dans la tête de la jeune Riley, cinq émotions sont aux commandes : Joie, Tristesse, Peur, Colère et Dégoût. 
 

Alors qu’un déménagement imprévu bouleverse la vie de la jeune fille, Joie et Tristesse disparaissent par accident du poste de pilotage, et se retrouvent perdues dans un grand pays imaginaire (le cerveau) où mémoire, personnalité, souvenirs, craintes et rêves s’incarnent en choses concrètes, en couloirs, en objets, en personnages.
Pour les enfants à partir de 6 ans. Amenez vos coussins !