Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Deux immeubles sinistrés ce week-end.

Le 08 juillet 2019

Deux immeubles ont été évacués le week-end dernier : l’Eden Park, à la suite d’un incendie et le Panoramic, pour des problèmes d’ordre structurel.

Actualisation du 9 juillet 2019

 

Immeubles sinistrés ce week-end : les suites

Les nouvelles sont plutôt rassurantes pour l’Eden Park, victime d’un incendie le 6 juillet peu avant midi. Pour le Panoramic, évacué ce même jour vers minuit pour des désordres structurels, il faudra attendre les conclusions de l’expert nommé, lundi 8 juillet, par le tribunal administratif. 


Incendie à l’Eden Park, l’arrêté municipal levé

La dalle centrale de l’Eden Park ayant subi une violente montée en température lors de l’incendie, la Ville a fait vérifier, dans la matinée du lundi 8 juillet, la stabilité structurelle du bâtiment (de l’allée A à l’allée E). Aucun désordre n’a été identifié par les experts. En conséquence, l’arrêté municipal interdisant l’accès à l’Eden Park est levé.

A ce jour, seul l’accès au sous-sol et aux garages restent encore restreint (fumée toxique, suie, réseaux apparents). 

Le syndic de l’immeuble, l’agence Hybord, a lancé, lundi, les travaux de remise en état du bâtiment, par le biais des experts d’assurance et des différents corps de métier devant intervenir sur les réseaux d’eau potable, d’électricité, mais surtout d’eau usées des différentes allées.

A présent, la gestion de ce sinistre relève donc intégralement de la sphère privée, c’est-à-dire de l’agence Hybord, gestionnaire de l’immeuble. Il convient de se rapprocher d’elle pour tout complément d’information (délais de réalisation des travaux, relogement des occupants…).

Problèmes structurels au Panoramic, passage de l’expert ce mardi

Ce lundi 8 juillet, des experts en bâtiment et en structure, mandatés par la Ville, ont réalisé une visite de l’immeuble Le Panoramic qui a conclu à la nécessité de mettre en place des étais, dans l’attente d’investigations complètes sous l’autorité de la justice administrative. Cette dernière a été sollicitée par la Ville, ce même lundi, via une procédure en référé. Et elle a  d’ores et déjà missionné un expert judiciaire qui doit se rendre sur site ce mardi 9 juillet en début d’après-midi. Il s’agit d’une procédure de péril imminent initiée par la Ville. 

La Ville  attend, désormais, les conclusions et préconisations de l’expert,  tout comme le gestionnaire de l’immeuble, en l’occurrence l’agence Hybord qui a pris le relais auprès des occupants. Rappelons que l’expertise va porter sur l’ensemble du bâtiment, à savoir 23 appartements (répartis sur 7 étages), les sous-sols, le grenier, la toiture, la façade.   
 

 

---------------------------------------------------

Actualité du 8 juillet 2019 :

 

Incendie à l’Eden Park


Ce samedi 6 juillet, un incendie s’est déclaré dans les sous-sols et les garages de la résidence Eden Park, située rue Lamartine. Les pompiers, après avoir mis en sécurité les 40 appartements des allées A à E, se sont ensuite attaqués à la source de l’incendie qui a pu être  éteint aux alentours de 15h.


La totalité des occupants a été prise en charge sur le site par les services de la Ville et les élus d’astreinte. Installés à l’ombre, ils ont été fournis en eau et ont été visités par le SMUR.  


S’en est suivie la reconnaissance des sous-sols et garages par le SDIS, ENEDIS, VEOLIA et le directeur du Centre Technique Communal, accompagné d’un plombier. Tous les intervenants ont conclu à l’existence de désordres graves sur l’immeuble. 


Au regard de ces désordres et des risques pesant sur les occupants de l’immeuble, un arrêté municipal a été pris afin d’interdire l’accès aux fins d’habitation de la résidence. Les occupants ont été invités à récupérer leurs effets personnels et à solliciter un hébergement auprès de leurs proches. 


Cinquante personnes ont été emmenées en car à la Cité de la musique où de l’eau, notamment, a été mise à leur disposition. Par la suite, seize personnes ont été prises en charge par la Ville et relogés dans des hôtels à Romans et à Bourg-de-Péage. Présent sur place, un représentant du syndic de l’immeuble, en l’occurrence l’agence Hybord, devait prendre le relais dès ce lundi 8 juillet. 


Afin de préserver les traces et indices au niveau des sous-sols, susceptibles de concourir à l’enquête judiciaire, mais aussi l’intégrité du bâtiment et de ses appartements, une société de sécurité privée a été mandatée par la Ville pour surveiller le site jusqu’à lundi, 8h.


Prévenue par les services de la Ville, l’agence Hybord devait faire le nécessaire pour déclarer le sinistre aux assurances dès ce lundi et pour se mettre en relation avec les experts. C’est elle aussi qui précisera aux occupants de l’immeuble les modalités d’accompagnement dans la durée.


Problèmes structurels au Panoramic


Ce même samedi 6 juillet, aux alentours de 23h45, les services de la Ville ont été avisés de l’apparition soudaine et brutale d’une fissure de 4 mètres sur le mur d’un appartement de  l’immeuble « Le Panoramic », rue Jullien-de-la-Drôme.


Les occupants ont été aussitôt évacués sur le Café des Arts, situé juste en face, et pris en compte par les élus d’astreinte, en attendant une reconnaissance des sapeurs-pompiers, accompagnés de deux techniciens de la Ville. 


Par précaution, 18 personnes ont été relogées dans un hôtel de Romans en attendant la reconnaissance de plein jour du bâtiment. Dans le même temps, un périmètre de sécurité était mis en œuvre côte des Masses et autour de l’immeuble, sous la surveillance de la Police municipale.
Le dimanche 7 juillet, à 9h, les techniciens de la Direction du Centre Technique Communal, de la Direction Sécurité Publique et Prévention de la Ville et le SDIS 26, accompagnés par deux architectes/ingénieurs en bâtiment, ont effectué une seconde reconnaissance en plein jour de l’immeuble, en présence des élus. 


Les experts ont conclu sans ambiguïté à la présence de désordres structurels graves pouvant affecter la solidité et la stabilité du Panoramic. 
Le périmètre de sécurité a été réduit à la seule rue Jullien-de-la-Drôme et à l’immeuble lui-même, ce qui a permis de rouvrir la circulation, côte des Masses, vers 13h30. 


Entre 11h45 et 13h45, tous les habitants qui ont souhaité récupérer des effets personnels dans leur appartement ont été accompagnés par des agents municipaux. Quatorze personnes ont été relogées, toujours dans un hôtel de Romans. Comme pour l’Eden Park, l’agence Hybord, qui avait mandaté une personne dimanche sur le terrain, prendra le relais ce lundi 8 juillet.


La Direction du Centre Technique Communal s’est rendue ce lundi matin, sur le terrain, pour une investigation complémentaire, en compagnie de l’entreprise BET Structures, spécialisée dans les structures en béton armé, et du Service Communal d’Hygiène et de Santé. 


Une procédure de péril imminent a été enclenchée par la Ville, en vue de saisir le tribunal administratif dès ce lundi, pour la nomination  par le juge d’un expert.


Par ailleurs, la Direction du Centre Technique Communal, sur conseil des experts, a mandaté une entreprise en vue d’étayer, dès aujourd’hui, tous les planchers de l’immeuble. 


L’expertise va porter sur l’ensemble du bâtiment, à savoir les 23 appartements (répartis sur 7 étages), les sous-sols, le grenier, la toiture, la façade.  

 

A noter dans les deux cas : la présence de la Croix-rouge qui aujourd'hui encore assure un suivi auprés des personnes victimes de ces sinistres. 

(c) Joël Garnier