Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Des projets ambitieux pour la ville

Le 12 novembre 2014


Grâce à un important travail de fond réalisé par la Ville de Romans et ses partenaires, à l'échelle de la Communauté d'agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes, le centre historique et la cité Jules-Nadi ont été intégrés au même titre que le quartier de la Monnaie dans la liste des quartiers prioritaires établie par le ministère de la Ville. Une intégration qui devrait contribuer à une plus juste répartition des moyens sur l'ensemble de la ville...


Pour la nouvelle équipe municipale, le centre historique reste un atout majeur du développement de la ville.


Un nouveau contrat de ville est en cours d'élaboration. Il permet de redéfinir la politique de la Ville au niveau local pour la période 2015-2020. Porté par la communauté d'agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes, ce contrat, conclu entre l'Etat et les collectivités territoriales, vise à améliorer la vie quotidienne des habitants dans les quartiers connaissant des difficultés et à prévenir les risques d'exclusion sociale, mais également à développer d'ambitieux projets sur le territoire.


L’obtention de moyens supplémentaires


« Nous avons eu la confirmation officielle de l'intégration du centre historique et de la Cité Nadi dans la liste des quartiers prioritaires, le 8 octobre dernier, tient à rappeler le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, par ailleurs vice-présidente de Valence Romans Sud Rhône-Alpes, en charge des finances. C'est le fruit de plusieurs mois d'un travail acharné mené en concertation avec la Communauté d'agglomération. Grâce à cela, nous allons pouvoir mobiliser l'ensemble de nos politiques et de nos partenaires afin d'actionner un maximum de leviers financiers : Europe, Etat, Région... »


Quatre axes stratégiques


D'ores et déjà quatre grands axes stratégiques ont été identifiés :

 

· l'amélioration du cadre de vie et de l'habitat ;
· la sécurité et la prévention de la délinquance ;
· le développement économique et l'emploi ;
· la cohésion sociale.


« Il s'agit maintenant, à partir de ses orientations, de définir, avec nos partenaires (institutionnels et de proximité) les objectifs opérationnels, les actions à conduire et les moyens à mettre en œuvre dans le cadre du nouveau contrat de ville qui sera signé en décembre avec l'Etat » reprend le maire de Romans.

Redonner un second souffle au centre historique


« Pour nous, le centre historique reste un atout majeur du développement de la ville, explique encore Marie-Hélène Thoraval. Il possède un nombre d'atouts indéniables qu'il convient de mettre en avant et d'exploiter. Les projets à venir permettront à ce quartier de retrouver un second souffle et de redevenir le poumon de la ville, grâce à des actions innovantes, menées de façon multi partenariale qui permettront de lui donner une autre image, plus dynamique, et conduiront au développement économique, commercial et touristique de Romans. »


Quatre projets majeurs pour la ville



« Pour ce faire, nous travaillons à l'élaboration de quatre projets majeurs » complète le 1er adjoint délégué à l'urbanisme et au service public communal, Philippe Labadens :

· la rénovation du musée international de la chaussure,
· la réhabilitation du bâti historique,
· la réalisation de la Cité du talent au croisement entre l'économie culturelle et créative et l'économie numérique,
· la mise au jour des canaux d'irrigation et notamment de la Martinette.

Plus d'information, consultez le numéro de novembre de Romans Magazine.