Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.
  • Accueil
  • Actualites
  • De la création de jardins partagés à la réfection des voiries…

De la création de jardins partagés à la réfection des voiries…

Le 23 mars 2016


Elus et techniciens se sont rendus, mardi, sur le terrain pour une visite de chantiers qui les a entraînés du boulevard Dunant, où bientôt de nouveaux jardins partagés verront le jour à la rue Alfred-de-Musset où des travaux vont être entrepris en vue de l'élargissement de la voie. Entre les deux, ils ont également pu assister à une démonstration de désherbage thermique.


« L'école Chopin a été démolie en 2012, dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine, rappelle Alain Donès, adjoint délégué à la Cohésion sociale, à la Prévention et à la Politique de la Ville. Nous avons installé, en 2014, un terrain multisport. Mais il restait encore un vaste espace à aménager. Nous avons choisi d'en réserver une partie, 600 m2, pour la création de jardins partagés, tandis que l'autre partie, 3000 m2, sera engazonnée. Les travaux se montent à 100 000 € et sont financés à hauteur de 54 000 € par l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine

Déjà douze jardiniers intéressés


« Nous avons confié la gestion des ces jardins à la Maison citoyenne Noël-Guichard, complète Jeanine Tachdjian, conseillère municipale déléguée au quartier Est. De notre côté, nous avons fait clôturer l'espace, apporter de la terre végétale, installer une borne fontaine et bientôt, les jardiniers, ils sont déjà douze, pourront également disposer d'un abri de jardin pour y ranger leur matériel. A ce propos, si vous avez des outils de jardinage dont vous n'avez plus l'utilité, ils sont preneurs... »

La partie animation des jardins a été financée dans le cadre du contrat de ville (Etat + Caf + Ville), à hauteur de 25 000 €. L'inauguration officielle devrait avoir lieu le 20 juillet, l'occasion d'une grande fête organisée par la Maison citoyenne.

Des moyens pour réduire l’usage des pesticides


La visite s'est poursuivie par une démonstration, place Hector-Berlioz, de désherbage par le service propreté avec du matériel thermique. « Afin de préserver la santé des usagers et de protéger notre ressource en eau, nous nous sommes engagés, depuis 2014, dans une démarche visant à réduire l'utilisation de pesticides, rappelle Catherine Acampora, adjointe déléguée à l'Environnement et à la Propreté. Un plan de désherbage avait déjà été mis en place et nous avons signé, en juin 2015, une charte avec la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) pour nous accompagner dans la démarche. »

Cet accompagnement doit permettre, dans un premier temps de réduire sensiblement les pollutions dues à l'usage de produits phytosanitaire, d'anticiper un changement des pratiques de la ville avant la date butoir imposée par la loi et enfin, sous quatre années, de ne plus utiliser de pesticides sur l'ensemble du territoire communal, d'où l'achat de matériel alternatif de désherbage : désherbeuse thermique pour les pavés, les bordures de voiries, les allées gravillonnées, et désherbeuse mécanique pour les placettes, peigne à gazon pour les terrains de sport, brosse mécanique pour les caniveaux, binettes...

« De fabrication française, précise Catherine Acampora, la désherbeuse thermique, permet, grâce à un jet de vapeur d'eau de faire éclater les cellules végétales et donc de tuer les mauvaises herbes. Un petite pression suffit pour être efficace... »

La rue Alfred-de-Musset bientôt terminée


Dernier chantier enfin, des travaux pour la réfection de la rue Alfred-de-Musset. « Des travaux de voirie ont déjà été réalisés sur cette rue, en septembre 2014, rappelle Franck Astier, adjoint délégué à la voirie, aux Bâtiments et à l'Optimisation budgétaire. Ne restait plus que la jonction entre la rue Louis-Jouvet et la rue Seignobos. Mais il fallait avant cela négocier avec huit des propriétaires riverains pour pouvoir procéder à son élargissement. C'est aujourd'hui chose faite... »

De 5,50 mètres, la chaussée va passer à environ 9 mètres, ce qui va permettre la création de trottoirs. Le chantier d'aménagement de la voirie débutera mi-septembre et s'étendra jusqu'à la fin de l'année. Pour l'heure, il s'agit uniquement de travaux préparatoires, et notamment de la réalisation de nouveaux murets. En parallèle le Syndicat départemental d'énergie de la Drôme va procéder à l'enfouissement des réseaux France Télécom et ERDF, tandis que l'agglomération réalisera, en mai, une vingtaine de puits perdus.