Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Conseil municipal : Zoom sur le patrimoine romanais

Le 18 mars 2015


La Ville de Romans valorise son patrimoine. Musée de la chaussure, Calvaire des Récollets et Centre historique figuraient au nombre des délibérations du conseil municipal du 16 mars dernier.



« Le musée international de la chaussure pourra bientôt se prévaloir, après la signature prochaine d'un contrat de licence avec l'Etat, de la marque « qualité tourisme », annonçait lors du conseil municipal, l'adjointe à la Culture Magda Colloredo-Bertrand. Un label qui devrait ajouter à l'attractivité du musée et, par ricochet, de la Ville. Tout comme la restauration prochaine du calvaire des Récollets dont la nouvelle équipe municipale s'est fait une priorité.


Calvaire des Récollets : une campagne de souscription


« Le coût global des travaux a été évalué à 732 882 €, enchaînait l'adjoint délégué au Patrimoine, Laurent Jacquot. Le financement de cette opération sera assuré par la Ville, l'Etat et la Région mais nous comptons aussi sur le mécénat. » Des contacts ont été pris avec la Fondation du partrimoine et une importante campagne de souscription devrait ainsi être lancée à l'automne 2015 (avec des réductions d'impôt de 66 % du don pour les particuliers et de 60 % pour les entreprises). Les travaux interviendront début 2016 qui sera l'année de célébration du 500e anniversaire du Chemin de croix.


Une nouvelle occasion pour le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, de rappeler la politique de la Ville en matière de valorisation du patrimoine qui passe par des restaurations mais aussi par diverses actions comme : le doublement des visites guidées, une meilleure collaboration avec l'Office de tourisme et la Communauté d'agglomération, la sortie en 2015 d'un livre sur l'histoire de Romans ou encore la mise en place d'un petit train pour faire le lien entre Marques Avenue et le Centre historique.


Centre historique : lancement d’une étude pour son aménagement


S'agissant du centre historique, Philippe Labadens, adjoint délégué à l'Urbanisme, devait également annoncer le lancement en avril prochain d'une étude pour son aménagement, d'où la constitution d'une commission d'appel d'offres à laquelle participera un élu de l'opposition. Cette étude entre dans le cadre d'une réflexion globale et transversale destinée à générer à terme un centre-ville attractif.


Enfin, l'adjoint délégué à la voirie, Franck Astier, rappelait, quant à lui, la volonté de la Ville de remettre à double sens la circulation sur les quais, sur la partie située devant la collégiale Saint-Barnard, toujours pour des questions d'attractivité mais aussi pour éviter que la place Maurice-Faure, qui n'était pas adaptée au flux de circulation actuel, ne continue à se détériorer.