Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Bienvenue aux nouveaux Romanais

Le 23 juin 2014


La Ville de Romans organisait, vendredi dernier, une réception en l'honneur des nouveaux Romanais, dans le cadre idyllique des jardins du musée international de la chaussure. Une occasion de leur faire connaître les lieux. Au programme, pas de grands discours, mais des discussions à bâtons rompus avec les élus autour d'un buffet...




Initiée il y a une dizaine d'années par la service communication de la Ville de Romans, cette réception se déroule à raison d'une par trimestre. Ce soir-là, ce sont 24 familles qui sont attendues : un petit contingent pour garder à la manifestation un caractère familial et permettre à chacun de discuter avec le maire, autour d'un verre, de manière informelle et conviviale.


Il est à peine 18 heures que déjà les invités franchissent le portail du musée. Ils sont accueillis à leur arrivée par le maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, entourée ce soir-là de nombreux élus. Très vite, la conversation s'engage... Le discours ne sera pas très long, juste le temps pour Mme le Maire de leur souhaiter la bienvenue et de leur exposer en deux mots les atouts romanais.



Des nouveaux Romanais venus de partout


Des atouts dont ils ont, semble-t-il, déjà conscience. Si certains viennent des départements limitrophes, voire de communes voisines, la plupart, en général, arrivent du Nord de la France (Manche, Bas-Rhin, Yvelines, Hauts-de-Seine) attirés par le climat, la douceur de vivre, la taille, à dimension humaine, de la ville. Les professions sont très variées : ingénieur, archiviste, assistante de direction, journaliste...


Des retours aux sources


Mais on comptait aussi, cette fois-ci, beaucoup de retraités dont un certain nombre d'anciens Romanais. Joëlle, par exemple, a passé toute son enfance à Romans : « Je suis partie pour mon travail. J'étais sur la côte d'Azur, puis à Lyon, mais j'ai toujours eu la nostalgie de Romans... » Marie-Laure, elle, revient de Nouvelle Calédonie : « J'ai quitté Romans quand j'avais 20 ans, on revient toujours à ses premières amours. Quand je suis rentrée, je pensais juste faire un petit passage et finalement, je suis restée... »


La douceur de vivre


Pour Gilbert, c'est plus une question économique : « J'habitais une grande maison en Ardèche mais le loyer représentait plus de la moitié de la retraite. Ici, j'ai trouvé un co-location, je n'ai plus besoin de voiture, la ville est sympa, je recommence à vivre... » De leur côté, Martine et Dominique habitaient Saint-Marcellin : « Nous cherchions un endroit pour passer notre retraite. Au début, nous pensions à Grenoble, mais ici, c'est tellement plus calme, plus aéré. Il y a une certaine douceur de vivre et en même temps, c'est assez dynamique, côté manifestations. »


Des rapprochements familiaux


Grenoble, Betty et Alain connaissent bien pour y avoir vécu de nombreuses années : « En fait, nous sommes venus à Romans pour nous rapprocher de ma maman, qui vit seule désormais, explique Betty. Mais nous cherchions aussi un endroit plus tranquille, moins pollué... En plus, ici, nous sommes tout proches de la mer et de la montagne. Il y a vraiment une situation géographique privilégiée. » Rapprochement familial également pour Jean-Pierre et Emmanuelle qui, eux, vivaient à Nogent-sur-Oise : « Nos enfants sont à Lyon, Saint-Etienne et Avignon. Romans constituait un bon compromis et on y trouve toutes les commodités dont nous avions besoin... »


Un passeport découverte


L'ambiance est chaleureuse mais il est temps pour les uns et les autres de rentrer. Non sans avoir, au préalable, récupéré quelques petits présents : un assortiment de pogne et Saint-Genix ou encore un sac aux couleurs de Romans dans lequel se trouve, notamment, un passeport découverte qui leur donnera droit à une entrée pour deux personnes au musée, un abonnement gratuit de six mois pour la médiathèque et de trois mois pour la ludothèque mais aussi à une visite gratuite du centre historique sous la conduite de l'association de Sauvegarde du patrimoine romanais péageois.



Vous venez de vous installer sur Romans et vous souhaitez participer à la prochaine cérémonie ?

Renseignements et inscriptions auprès du cabinet du maire à l'hôtel de Ville - Tél. 04 75 05 51 33. Vous pouvez également vous inscrire via un formulaire sur le site de la Ville.