Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Bienvenue aux nouveaux Romanais

Le 04 mars 2015


La Ville de Romans accueillait, le 27 février dernier, dans le superbe cadre du musée international de la chaussure, une vingtaine de familles nouvellement installées avec, chacune, des motivations différentes. L'occasion de leur faire découvrir les lieux mais aussi d'échanger, autour d'un buffet, d'une manière informelle et conviviale, avec le maire et son équipe...

 

Le maire de Romans, Marie-Hèlène Thoraval, et son équipe ont accueilli les nouveaux Romanais dans les salles voûtées du musée.

 

« J’ai d’abord fait un essai »


Marie-Joëlle a fait toute sa carrière dans la région parisienne mais cela fait 30 ans qu'elle vient ici régulièrement visiter des amis. « Arrivée à l'âge de la retraite, j'ai décidé de faire un essai. On m'a prêté un appartement pendant un an. Et je suis restée ! Je me sens bien à Romans, je me suis inscrite à plein d'activités, je fais notamment du bénévolat à Accés. »

 

« La proximité du TGV »


Michèle vient de Picardie. Son arrivée à Romans fait suite à une mutation. « C'est facile pour moi de « remonter », grâce à la proximité du TGV. Il n'est pas facile néanmoins de s'intégrer quand on vit seule. Mes petits-enfants sont loin, je vais me renseigner pour intégrer l'association des Grand-parents bis. »

 

« On s’est rapproché de notre fils »


Aujourd'hui à la retraite, Madeleine et Gérard habitaient Bourg-en-Bresse. Ils ont souhaité, l'âge venant, se rapprocher de leur fils venu s'installer ici, il y a quelque temps déjà, pour raisons professionnelles. « Mais nous aimons aussi la ville, l'ambiance, les personnes. Ce n'est pas trop grand et, pour autant, on trouve de tout. Et puis il y aussi le climat... sans comparaison !»

 

« J’ai trouvé un travail »


Alessio est italien. Il vivait au sud de Romans avec sa femme Audrey et sa fille Violette. J'ai déposé un CV sur le site de Pôle emploi ; j'ai été contacté par une entreprise de Bourg-de-Péage, c'est comme ça que je suis arrivée ici. J'ai ensuite fait venir ma famille. C'est ma femme, pourtant d'origine lyonnaise, qui a le plus de mal à s'acclimater. »

 

 

« Je redécouvre Romans »


Pour Mathieu, artisan peintre, c'est un retour aux sources. « Je suis parti de Romans, j'étais encore adolescent. J'ai travaillé à l'étranger puis je suis revenu dans la région. Beaucoup de mes chantiers étant sur Romans, j'ai décidé de m'y installer et de me rapprocher par la même occasion de mes amis. J'habite dans l'hyper-centre, c'est pratique, pas besoin de voiture pour aller boire un verre. Je redécouvre Romans d'un autre œil. Je vais prendre plaisir à visiter le musée.»

 

« Tout à deux pas »


Tommaso et Lucrèce sont retraités. Ils vivaient jusqu'ici à Charmes-sur-l'Herbasse. « Il n'y avait qu'une seule boulangerie et elle a fermé. Ici, nous avons tout à proximité : commerces et services. Nous avons beaucoup d'activités et puis, cela nous a permis de nous rapprocher de notre famille qui est à Valence. »