Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

70e anniversaire de la Libération de Romans

Le 22 août 2014


Cérémonies du 70 e anniversaire de la Libération de Romans ce samedi 23 août.

Photo. Fonds Taly. Romans, Côte des Cordeliers : défilé des Résistants.

A l'occasion du 70 e anniversaire de la Libération de Romans, la Ville de Romans en partenariat avec le Comité d'Entente des Anciens Combattants, organise une cérémonie commémorative, ce samedi 23 août.

La cérémonie débutera à 11h au Monument aux morts de la Place du Champ-de-Mars, en présence, notamment, de M. Labadens, premier adjoint de la Ville de Romans ; de M. Moreau, président du Comité d'entente, de M. Michel, Président des Anciens TDM.

Lors de cette cérémonie aura lieu le dévoilement de la plaque commémorative en hommage aux 52 Tirailleurs Sénégalais qui, en juin 44, après avoir été libérés, choisirent de participer aux combats menés par la Résistance dans le Vercors et à Romans.

Que l'action de ces Tirailleurs soit officiellement connue

Extrait de l'allocution de Maurice Michel Président des Anciens TDM 26-07 :

«En juin 44, à peine libérés par la Résistance, et alors qu'ils auraient pu attendre l'arrivée des troupes alliées remontant la vallée du Rhône, 52 Tirailleurs Sénégalais font le choix de la clandestinité et rejoignent le plateau du Vercors. Ils sont affectés au 11e Régiment FFI de Cuirassiers aux ordres du capitaine Moine et se comportent vaillamment dans la défense du plateau.... Après l'ordre de dispersion, ils subsistent dans des conditions terribles et parviennent à rejoindre le 11e Cuir, dans le Royans.
Le 22 août, ils participent au sein du 11e Cuir à la Libération de Romans. Au cours de ces combats plusieurs résistants sont tués dont le Tirailleur Samba N'Dour.

Le 23 août, Romans croit avoir retrouvé la liberté et organise un grand défilé auquel participe le 11e Cuir. Mais, le 27 août les blindés de la 11e Panzer reprennent la ville et s'y maintiennent en semant la terreur.
Après la Libération définitive de Romans le 30 août par les troupes américianes, le 11e Cuir et ses Tirailleurs sont dirigés sur Lyon où ils participent à la libération de la Ville....
Il me paraissait important que l'action de ces Tirailleurs soit enfin exposée officiellement au grand jour car elle apparaît exemplaire. »

Le récit d'un témoin alors âgé de 11 ans


A lire, également, sur la Libération de Romans le récit d'un témoin de l'époque, Christian Guillaume, alors âgé de onze ans et habitant Mours. Ce récit a été transmis spontanément à la Ville de Romans, le 15 août dernier. En voici quelques extraits.

«Le 22 août 44 au matin, le petit village de Mours et le château Grenier voient converger des groupes de résistants en tractions avant et camions, tous ces véhicules marqués FFI en grandes lettres blanches... Un aspect inattendu de la colonne est l'escadron de soldats noirs du capitaine Moine, des soldats qui étaient détenus depuis 1940 dans une caserne de prisonniers de Lyon et que la Résistance avait fait évader en juin 44...
Le 23 août, ayant un peu naïvement l'impression que la Libération est définitivement acquise, nous sommes très étonnés de voir un officier installer dans notre parc, sur la route et sur les hauteurs un dispositif de défense... Le 27 août en début d'après-midi, des coups de canon et tirs de mitrailleuses éclatent soudain du côté de Romans... »


En PDF : le récit complet d'un témoin de l'époque.