Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Festival international, 40e édition !

Le 04 juillet 2017

Le Festival international cultures et traditions du monde, organisé par l'association Empi et Riaume, célèbre, cette année, sa 40e édition. Une raison supplémentaire pour découvrir ou redécouvrir cet incontournable de l'été romanais !

Le Festival international cultures et traditions du monde se déroulera, cette année, du 5 au 9 juillet. Au programme ? Des groupes folkloriques du monde entier et un dépaysement garanti selon les organisateurs !

 

  • Coup d'envoi, le mercredi 5 juillet au Parc Mossant, avec un spectacle « 40 coups de chapeau » qui présentera des groupes du Cameroun, d'Indonésie, d'Italie et du Mexique.
  • Le jeudi 6 juillet, et dans le cadre de Je dis Musik, spectacle du groupe bolivien «Awatinas », place Gailly. Avec en 2e partie de soirée, un Je dis danse proposé par Brice Guibbert.
  • Le vendredi 7 juillet, grande soirée gratuite, place Maurice-Faure, avec musique mexicaine, animation par des groupes du Festival et concert Gipsy avec Davy Santiago.
  • Le samedi 8 juillet, spectacle « ronde de nuit » dans les jardins du musée de la chaussure, avec des groupes de Hongrie, d'Indonésie, de France...
  • Le dimanche 9 juillet, spectacle spécial 40 ans, dans les jardins du musée avec des groupes du Cameroun, de Bolivie, de Hongrie, d'Indonésie, d'Italie, du Mexique et de France. L'entrée sera offerte à toute personne née en 1977 sur présentation d'un justificatif.

 

Nouveauté de l'édition 2017 ?

Une exposition rétrospective présentée à l'Hôtel de Clérieu jusqu'au 9 juillet (Gratuit).

 

UN PATRIMOINE IMMATERIEL

« Ce Festival entend mettre en valeur ce patrimoine immatériel constitué de danses et de musiques du monde confiait Alain Champey, président d'Empi et Riaume, à Romans Mag en mai dernier. Puis de rappeler que la convivialité est une spécificité romanaise  : « Nous sommes l'un des rares festivals où les groupes sont logés chez l'habitant... » et de conclure en soulignant l'extraordinaire implication des 300 bénévoles...».